dimanche 25 janvier 2009

Plus besoin de freins

Je n'ai plus besoin de freins. L'auto ne part plus. À quoi ça sert des freins quand l'auto ne part pas? J'avais découvert un truc: foncer dans un banc de neige pour arrêter. Plus nécessaire!

La fourgonnette est comme un cheval rétif. Mais je la comprends. Mettez-vous à sa place. À chaque fois que j'ai de la difficulté à freiner, elle se retrouve le nez dans un banc de neige. Pas folle, elle refuse de partir.

Cette situation présente de nouveaux avantages. Tenez! Je dois absoluement passer à la banque demain. Je n'ai pas le choix: je devrai marcher.

Il parait qu'il n'y a rien de plus écologique et de meilleur pour la santé. J'y prendrai peut-être goût. Peut-être que je ne voudrai plus me déplacer qu'à pieds. Le fait de consommer moins d'essence contribuera à faire baisser le prix de l'essence.

Un prix d'essence trop élevé augmente l'appétit des pays producteurs. Il s'en suit des guerres, des tortures, des enfants soldats. Il parait même que la soif du pétrole a rendu fou un ancien président des États-Unis d'Amérique. On dit même qu'au Canada...
Je vous laisse le soin de deviner la suite.

Faites de la marche et non la guerre!




Je m'emballe un peu. Je sais. Je n'irai pas jusqu'à prôner le retour des chevaux ni des traîneaux à chiens. Mais j'en suis un peu nostalgique.


Demain, c'est la marche, la vraie marche. Depuis que je suis arrivé, ce qui m'impressionne le plus, c'est le bleu d'un ciel sans nuage. Pas de smog. Respirer l'air pur, c'est une sensation très agréable. On a le goût de prendre de profondes respirations.


Demain, je prends l'air. À pieds. Du moins, j'en ai l'intention. Avec le facteur refroidissement, on annonce - 41 degrés Celsius. Si vous voulez savoir de quoi a l'air un Sherbrookois qui prend de longues marches à une telle froidure, revenez visiter ce blogue... Invitez vos amis à venir le lire avec vous. (sourire)

Pendant que j'affronterai avec courage le froid dans ce qu'il a de plus cruel, Laure sera à son travail dans ce magnifique hôpital sur le bord de la mer. Elle voit la mer de sa fenêtre...

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonne marche Jackss... Tu t'imagineras au bord du lac des nations. Apportes-toi un thermos de chocolat chaud!

Jackss a dit…

Anonyme,

Ça va prendre pas mal d'imagination et une couple de pilules pour mêler la mer et le lac des Nations!

Sans champignon magique, à froid, impossible de prende la mer pour le lac desa nations. Avez-vous remarquer la transformation qui a déjà commencé à faire effet ?

Dehors le vent se pratique pour demain. Il siffle.

Jackss a dit…

Avant de partir de Sherbooke, on voulait nous un casque de poil à 300, des camisolles pour le même prix, des bottes très chaudes pour 700$,

Finalement, je crois que ce serait bien meilleur et moins cher ici. Les bottes en loups marins en valent la peine.

D'après ce que nous avons vu, les prix se ressemblent. L'épicerie IGA ressemble à notre Métro. Et ils donnes des point Air Milles. Que peut-on demander de mieux?

Zed Blog a dit…

J'espère que ne fume pas qui a soif de pétrôle. Un pétard à la farine serait à côté de ça bien inoffensif...


Quel humour, dis donc! C'est amusant, rigolo et vivifiant comme un petit vent nodet quand on gèle, à - 7, - 8 °C.

Dis, pourquoi le IGA ne donne-t-il pas des points Dog Miles? Ou Skidoo Miles? Ah... Boot Miles?

Il y avait de la glace (et pas qu'un peu) dans la poubelle de la salle de toilette ici, aujourd'hui. Vivement des sous pour poursuivre ces rénovations, hein, Jackss!

Allez, bonne marche, bon pied et bon oeil! Et bon coeur!

Zed ¦)

Julie a dit…

Bon, Cher Jacks, je t'ai préparé une bonne soupe au potiron... c'est que je ne voudrais pas que tu gèles!!!!

-41°, je souris quand je pense à notre fierté face au -22 de cette année!

Bonne route grand marcheur du continent lointoin!

;-)

Bizzzz

Delphinium a dit…

Bonjour l'ami lointain.
Ahhhh la marche. Figurez-vous que j'habite dans une petite ville de Suisse et que je dois prendre les transports publics pour aller travailler sur les hauts de la ville alors que j'habite au centre. Il y a de cela quelques mois en arrière, je prenais le bus, en particulier le bus 45. Il était bondé matin et soir, on se faisait marcher sur les pieds, les gens étaient de mauvaise humeur. Depuis la fin du mois d'octobre, la ville est traversé du nord au sud par un nouveau joujou. Un beau petit métro qui fonctionne sans conducteur et qui se targue d'être le métro avec la plus grande pente du monde. Alors tous les gens sont très contents de prendre ledit métro. Et moi aussi. Il y a une station à 3mn à pied de chez moi et pour arriver au travail, je sors de la station et je fais 3 mn à pieds. Ce qui fait que la marche, je n'en fais plus beaucoup. Mais je continue à prendre les transports publics et à être écolo. Ce qui est quand même bien dans un sens n'est-ce pas?
Mais je sens bien que je deviens très flemmarde. Il m'arrive même de faire quelques minutes à pieds pour aller prendre le métro et descendre l'arrêt suivant alors que j'aurai tout pu faire à pied et que cela aurait été bon pour mes jambes et mes poumons. Enfin, c'est la vie.
Pour les -41 degrés, ce n'est pas froid du tout. :-))
Au lieu de marcher, il faut juste courir pour se réchauffer plus vite et pour atteindre plus vite un point chauffé.
Dommage que la voiture n'ait plus de freins, aller faire un hold up à la banque en étant à pied, cela fait petit bandit sans prétention. :-))
A bientôt pour de nouvelles aventures

Jackss a dit…

@Bonjour Zed,

Je me prépare à vérifier le principe de Darwin. Selon lui, l'espèce s'améliore parce que seuls le plus forts survivent.

Je vais pouvoir vérifier ma résistance au froid, la capacité de mon coeur à absorber le choc. C'est efficace et moins cher qu'un test à l'hôpital.

@julie,

Les conditions sont encore meilleures que prévu pour le test. Actuellement à Havre Saint-Pierre, il fait -29 degrés. Avec le facteur éolien, ça donne l'effet de -43 degrés.

@Delphinium,

Courrir très vite pour atteindre le premier point chauffé. L'idée est bonne. Pour une grande ville. Le premier point chauffé qui peut me servir d'abris est à au moins une demie-heure d'ici. Au pas de course, ce sera mon coup de mort.

Heureusement, je ne fume pas. Mes poumons sont encore solides. Si la planète se réchauffe, j'essais d'imaginer ce que ce serait si elle se refroidissait.

On a beaucoup parlé ici des tempêtes qui ont secoué l'Espagne et la France ces derniers jours. En comparaison, le froid est bien inoffensif.

Zoreilles a dit…

Jacks, c'est bien simple, je t'adore!

Te lire, aujourd'hui et toujours, c'est... comme qui dirait... un vent de fraîcheur!

Pierre F. a dit…

Salut Jackss,

Prendre le temps d'apprécier la nature, le grand air, c'est ce que te propose ta camionnette qui est d'une grande sagesse, même si elle est un peu têtue. :)

En hiver, on peut marcher de deux façons. Soit les sens totalement ouverts pour s'imprégner du moment présent, en prenant le temps de faire une pause quand le paysage nous émeut; Soit en étant absorbé dans ses pensées, lié au présent uniquement par le crouinche de la neige sous ses bottes. Dans les deux cas, ce sont de beaux moments.

Marguerite-Marie a dit…

c'est sûr qu'il n'y a rein de mieux que la marche mais il faut avoir du sang d'esquimau pour supporter ces températures non?
Bonne promenade mais attention tout de même à ne pas finir gelé.

gaétan a dit…

Parole de nord-côtier à 300km à l'est de HSP, je suis allé bénévoler pour les petits déjeuners ce matin à 06h45 par moins 33 sans vent heureusement. 20 min. à l'aller.
Autant au... Ici on s'habitue à tout.
Courage nouvel arrivant! Ce froid ne devrait pas durer. Le choc tu le subira dans la gadoue d'avril quand tes amis sherbrookois te parleront des terrasses ouvertes.... :-)

Jackss a dit…

@Zoreilles,

Je suis heureux que ça te plaise. La fraîcheur elle vient de ton univers, celui de tes racines acadiennes. Venant de toi, le compliment est d'autant plus précieux.

@Gaétan,

À 300 kilomètres à l'est d'ici? Ça m'impressionne. Il te faut sûrement regarder où tu mets les pieds. Un pas de plus à l'est et tu te trouves probablement à la mer.

Merci pour tes mots de bienvenue et d'encouragement. C'est sympathique.

Jackss a dit…

@Marguerite-Marie,

Le prochain billet est déjà prêt. Je l'ai écrit sitôt de retour après la longue marche. Il devrait t'intéresser puisqu'il va dans le sens de tes questions.

@Pierre-F

On voit bien que tu sais apprécier la nature et la vie. Ta façon d'en parler me séduit.

gaétan a dit…

Oups! Fait trop frette! J'en perds le nord. 300 km à l'ouest je devais écrire.

Jackss a dit…

Bonjour Gaétan,

Je t'ai un peu taquiné. Quand tu parlais du festival de films de l'ONF à Sept-Iles, j'ai pensé que tu te trouvais plutôt du Côté Ouest.

Lorsque mon véhicule sera en bonne condition, j'irai sûrement y faire un tour avec Laure.

Je rêve d'une maison sur le bord de la mer. Mais là où il n'y a pas de risque t'ouragan et de Tsunami.

Encre a dit…

La marche, c'est bien, mais à -41, non! J'espère que tu es assez près de tout (épicerie, services)
Bon courage.

Françoise a dit…

- 41° !!! Ciel !
Mais cela n'a pas l'air de te déranger...
Un peu froid, tout de même... brrrr...