mercredi 16 septembre 2015

Céline Dion et notre ami Michel



Aujourd'hui, en allant chercher une pizza, j'ai eu toute une surprise. Pour meubler le temps, j'ai jeté un coup d'oeil sur Le Journal de Montréal. Je n'ai pas eu besoin de l'ouvrir. En manchette, sur la première page, j'ai tout de suite vu notre ami Michel Marceau en compagnie de nulle autre que Céline Dion.

Vous vous en souvenez peut-être, j'avais déjà écrit un billet sur une visite que nous avions fait dans la magnifique demeure de Michel.,

Il travaillait avec Laure, sur la Côte-Nord, en 2014. Il avait dû quitter à l'automne pour des raisons de santé. Il a par la suite appris qu'il avait un cancer incurable: un cancer du pancréas.

Son courage m'a étonné. Son médecin lui avait dit qu'il ne se rendrait probablement pas en 2015. Loin de se décourager, il n'a cessé de voyager, visiter ses amis. Il a visité la Gaspésie. Je le trouvais audacieux, dans sa condition. Il a fait quelques voyages de Québec, Rougemont (où il habite) et Havre-Saint-Pierre. Il a donc parcouru des milliers de kilomètres.

Mais il était prêt à beaucoup plus. Il s'est rendu à Las Végas pour voir Céline Dion.


Il ne savait pas, ses proches avaient été en contact avec l'entourage de la chanteuse avant le voyage.
Le samedi soir, comme ils étaient assis dans le théâtre au Caesars Palace à regarder le spectacle, Céline Dion s'est approchée de Michel Marceau dans le public et elle a chanté une chanson directement à son intention.
http://www.journaldemontreal.com/2015/09/15/il-realise-son-reve-de-voir-celine-dion-avant-de-mourir

C'est fou les ressouces qu'on peut avoir quand on sait les utiliser. On ne contrôle pas notre vie, mais on peut contrôler nos réactions. Michel est un modèle pour moi. J'aimerais avoir le même contrôle sur ma façon de vivre ma vie jusqu'au bout. Michel ne prend pas seulement en mains son bien-être, il continue à s'occuper du bonheur de ceux qui l'entourent. Bravo, Michel!

Voici une partie du billet que j'avais laissé en novemre 2014.
 J'ai toujours choisi mes amis. C'est un privilège dont je n'ai jamais voulu me priver.

Je n'ai pas eu des tonnes d'amis. Mais j'en ai eus. Il y en a même eu un que je n'ai vu qu'une fois.  (...) Un cancer l'a terrassé avant que je n'aie l'occasion de le revoir. Puis, nous avons su qu'un ami d'ici en Minganie  était atteint d'un cancer du pancréas. Il venait de prendre sa retraite, mais travaillait encore avec Laure en attendant de la prendre définitivement à la fin de l'année. Il l'avait bien préparée et avait beaucoup de beaux projets.

Il avait mis beaucoup de soin pour rénover sa propriété en bord de mer. Une réussite. Un endroit où on a le goût de vivre. Appréciez par vous-mêmes.



Michel suit des traitements de chimiothérapie à Québec, soit à 1600 km de sa résidence, aller-retour. Pourtant, il tient a y revenir à l'occasion. Il a besoin de se décor. Il a besoin de revoir ses amis qu'il invite avec le souci de bien les recevoir.

La résidence de Michel






Michel et moi, septembre 2014

Ce qui m'épate, c'est cette attitude relativement sereine face à une situation aussi traumatisante, il faut le reconnaître.







23 commentaires:

manouche a dit…

Cette brave Céline a réellement un cœur d'or !

Jackss a dit…

Tu as raison, Mnouche. Il fallait toute une sensibilité pour agir comme elle l'a fait. Avoir pris le temps pour aller rencontrer Michel dans le public, l'avoir cajolé, c'est un exploit. J'imagine que tous ses spectacles sont réglés au quart de tour.

J'ai déjà eu l'occasion d'entre chanter Céline Dion. J'étais tout près de la scène. Et, croyez-le ou non, ce fut par hasard et gratuit. C'était un peu avant le début de sa carrière internationale. J'avais été renversé par la beauté de sa voix. Un média électronique ne donne jamais une bonne idée du talent et des vraies capacités d'un artiste.

Jackss a dit…

J'ai comme l'impression que les blogues ont passé de mode. Plusieurs ont quitté. Ce ne sont pas les sujets qui manquent...
Encore une fois pourtant, je crois que l'intérêt n'est plus là. Il est peut-être le temps que je fasse comme mon amie Zoreilles et que je laisse mon bloque s'éteindre à petit feu...Tout finit par finir un jour...

Réjean Mélançon a dit…

Bonjour Jacques,

Je vois que ton ami Michel profite bien de la vie; ce n’est pas sa durée qui compte, mais sa qualité.

Et, comme tu dis: «Tout finit par finir un jour...». On appelle cela, je crois, l'impermanence des choses.

Personnellement, je me sens comme étant en «stand by». Et j’ai le sentiment de ne pas être le seul. J’attends, sans trop savoir quoi exactement. L’avenir nous le dira !

Jackss a dit…

Bonsoir Réjean,

Merci d'être là. vraiment, ça fait plaisir de savoir qu'on n'est pas seul.
Ça fait plaisir de se sentir compris.

La copine de Michel nous a téléphoné hier. Elle a 30 ans de moins que lui. Elle est d'origine péruvienne. Lorsque nous l'avons connue, en 2010, elle ne comprenait pas un seul mot de français. Aujourd'hui, elle maîtrise parfaitement notre langue. Elle s'occupe de lui. Dans un sens, je le trouve chanceux. Il est en phase terminal, mais tellement bien entouré. Lorsqu'il est passé l'émission de Denis Lévesque, on. avait dû augmenter beaucoup sa médication pour qu'il ne souffre pas trop.

Ton message tombe pile. J'ai encore le goût d'écrire. Mais je n'ai pas le goût de parler tout seul.

Réjean Mélançon a dit…

Bonjour Jacques,

Tu dis: «... ça fait plaisir de savoir qu'on n'est pas seul. Ça fait plaisir de se sentir compris. ».

Mais Jacques, il n’y a personne d’autres que toi, qui puisse te comprendre parfaitement ! Les autres ne pourront jamais percevoir ce qui émane du plus profond de toi-même. Il n’y a que toi qui puisse le faire. Ce que tu pourrais en dire aux autres, ne pourra les rejoindre que si cela entre en résonance avec ce qu’eux-mêmes portent en eux. Et ce niveau de résonance est évidemment très variable d’une personne à l’autre. Personne ne comprend les choses exactement de la même façon.

Quand j’ai compris cela pour moi, j’ai entrepris une sérieuse introspection, et, en me regardant en face, tel que je suis, je me suis rendu compte que je ne me connaissait pas réellement. Cela fait 5 ans que je découvre sans cesse de nouvelles choses sur mon compte, et cela me captive tellement, que je prends plaisir à être seul avec moi-même. Je ne me sens donc jamais seul.

Par contre, j’ai le goût, moi aussi, de partager ce que je découvre. Alors je l’écris sur mon blog, de préférence, car ce que j’y écris n’est pas compris par la majorité des gens. De fait, j’ai très peu de visites... à peine 1 ou 2 visites mensuellement. Mais cela me laisse indifférent, car je me dis que si mes propos ne contribuaient qu’à éclairer ne serait-ce qu’une seule personne, afin de l’aider à se comprendre elle-même, ce serait tant mieux. Les commentaires sur mon blog ont été désactivés. Je n’ai laissé que mon adresse de courriel, au cas où...

Zoreilles a dit…

C'est quelqu'un de bien, ton ami Michel et je crois que Céline Dion avait bien saisi dans sa lettre qu'il valait la peine de le saluer personnellement et de cajoler son visage. Cet instant a été magique autant pour elle que pour lui j'ai l'impression.

Je ne peux faire autrement que « d'entendre » ton commentaire au sujet de ton goût d'écrire qui est toujours là mais d'avoir l'impression parfois de parler tout seul. Je sais ce que tu veux dire pour l'avoir éprouvé si souvent. La réponse de Réjean, je la prends pour moi aussi, comme tu vois, lui non plus ne parle pas tout seul!

Je t'encourage à ne pas prendre de décision rapide au sujet de ton blogue. Ces plateformes ne sont plus populaires comme elles l'ont été mais les blogues ne sont pas tout à fait déshabités non plus. C'est que nous avons connu des moments exaltants, donc nous avons inévitablement des attentes, consciemment ou non. Ça explique notre sentiment d'être tout seul mais lorsqu'on y regarde à deux fois, c'est loin d'être le cas.

Je comprends que ton ami Michel soit un modèle inspirant pour toi, il l'est aussi pour beaucoup de monde j'ai l'impression.

Jackss a dit…

Zoreilles,

Tu as écrit "Je t'encourage à ne pas prendre de décision rapide au sujet de ton blogue". Heureusement que je prends des leçons du passé. C'est vrai que j'ai été gâté par une audience plus inspirante dans le passé. Mais j'ai retenu qu'il ne faut pas fermer la porte trop vite. Tu me l'avais déjà conseillé et j'en ai tenu compte lorsque j'ai été tenté de le faire. Je sais que certains continueront à faire leur tour à l'occasion et c'est ce qui m'encourage à continuer. Je crois que tant qu'il y aura de la lumière "Chez Zoreilles" je laisserai ma porte et ma lampe ouvertes. Ta sagesse et ta générosité ne se démentent jamais.

Zoreilles a dit…

Coucou!

J'étais venue voir si ta porte était toujours ouverte...

Réjean Mélançon a dit…

Quand bien même tu aurais pris la décision de ne plus écrire sur ton blog, je trouve néanmoins très bien que tu ais décidé de le réactiver, car j'ai beaucoup de plaisir à lire ou relire de nombreux articles, ainsi que les commentaires, qui s'y trouvent.

Bonne soirée !

Zoreilles a dit…

Je pense exactement comme Réjean. Je passe parfois simplement pour dire bonjour et ça me fait chaud au cœur de savoir ta maison toujours habitée.

Réjean Mélançon a dit…

Bonsoir jacques,

Je viens de relire un de tes anciens articles, « Amour et gloire: morts ou vifs», et, dans un de tes commentaires, tu m’y avais alors écrit : «Quand tu ne dis rien, il m'arrive souvent d'essayer d'imaginer ce que tu en penses».

C’est à mon tour, d’essayer d’imaginer ce que tu penses, en ces temps plutôt troublés. J’ai le sentiment que tu es en ce moment en profonde réflexion.

Comme tu n’as pas encore spécifiquement annoncé ton retrait définitif de la rédaction sur ton blog, j’imagine que tu vas nous faire la surprise de rebondir un de ces jours, quand bien même ce ne serait que pour nous dire que tu suis l’exemple de Zoreilles, et que tu arrêtes définitivement d’écrire. Qui sait ?

D’ici là, je respecte ton silence et le comprend.

Zoreilles a dit…

On est le premier jour de décembre et je voulais te dire un petit bonjour en passant.

Comme Réjean, je respecte aussi ton silence.

Jackss a dit…

Bonjour Réjean,

Tu as raison sur plusieurs points. D'abord, je n'ai pas l'intention de fermer mon blogue et ce ne sont pas les idées qui manquent. Il y a beaucoup d'action dans notre vie. Çabrasse fort. Mais ce n'est pas ce qui me réduit au silence. Ça devrait normalement avoir l'effet contraire. Bien sûr la vie, c'est toute une aventure! Heureusement, il y a autant de bons que de mauvais côtés. Et notre défi c'est de pouvoir tirer le meilleur des deux niveaux.

Zoreilles,

Merci pour ce coucou. Je l'apprécie. Et le plus drôle, c'est que Réjean et toi êtes ceux à qui je pense le plus souvent lorsque me vient l'idée d'écrire un billet. Même si vous étiez mes deux seuls visiteurs, je trouve que ça vaudrait la peine.

Je regrette une chose cependant. Les sujets les plus importants pour moi en ce moment ne peuvent être abordés par respects du droit à la vie privée des êtres concernés directement.

À bientôt!

Réjean Mélançon a dit…

Bonsoir Jacques,

Je comprends désormais ton silence et je te remercie de nous avoir apporté ces précisions.

À bientôt !

Zoreilles a dit…

Encore une fois, je dirai pareil comme Réjean en ajoutant qu'il est bon de « t'entendre », c'est rassurant en quelque sorte de te savoir toujours là même si tu es pris dans une sorte de tourbillon dont tu ne peux pas parler par respect pour la vie privée de quelqu'un. C'est tout à ton honneur. Et je comprends que parfois, ce qu'on vit prend toute la place...

Si jamais ça te chante, que tu as quelques minutes de libres, loin de moi l'idée de faire de l'autopromotion pour mon blogue que j'avais un peu « fermé » mais j'ai écrit quelque chose que j'avais dans le cœur ces temps-ci, qui s'intitule « Plaisir d'offrir ». Peut-être que ça te changerait les idées?

Prends soin de toi, mon ami, et reviens-nous quand tu le peux, on sera toujours là à t'attendre à bras ouverts!

Barbe blanche a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

N'hésite pas à faire la promotion de ton blogue. Mon intérêt ne se démentira jamais. Et c'est bien que tu le fasses. J'y cours.

Nanou La Terre a dit…

Dis-moi donc Jackss,

quand nous pondras-tu un prochain billet? Nous sommes en décembre là... Bizous cher ami xxx

Barbe blanche a dit…

Juste pour te dire Jackss, nous commençons à être en manque...
Nous offriras tu comme Zoreilles, un billet pour Noël?
Passes de bien belles fêtes.

Barbe blanche a dit…

Sans détour Jackss,
je viens te souhaiter
une bonne et heureuse année 2016.
Plein de santé,paix, sérénité
et bonheur.
BONNE ANNÉE.

Jackss a dit…

whoops!
Je vois que j'ai trop tardé pour venir ici.
Le hasard s'est chargé de me rappeler à l'ordre.
Aujourd'hui à 17h, notre ami Michel nous a quitté. Et oui, il s'agit bien du même Michel auquel ce billet faisait allusion. Je vais donc lui dédier mon dernier billet de l'année 2015. Laure était son chef de service lorsqu'il a appris en août 2015 qu'il était atteint d'un cancer incurable.

Comme le veut la tradition, je prends la résolution de vous revenir plus souvent en 2015. Bonne année à tous et joyeuses fêtes!

@Nanou et Barbe Blanche,
J'ai été touché de voir que vous étiez venu m'inviter à revenir. C'est vraiment sincère. Je crois qu'il n'y a presque pas une journée où j'ai pensé écrire un nouveau billet. 2015 n'a pas été notre année chanceuse et nous a tenus fort occupés, Laure et moi. Espérons que le vent va tourner en 2016. J'ai confiance.

Marieta Poukia a dit…

Incroyable, mais Vrai Dieu est toujours Grand. Après plusieurs rejets de ma demande par la banque, j'ai bénéficié d'un prêt grâce à une dame bien honnête . Pour en savoir plus, veuillez simplement prendre contact avec elle par e-mail au : marilinetricha@mail.ru elle offre des prêts de 3 000€ à 3.000.000€ à toute personne capable de le rembourser avec intérêt à un taux faible de 2 % ne doutez pas de ce message. C'est une parfaite réalité. Faites passer le message à vos proches qui sont dans le besoin.
le remboursement commence 5 mois après avoir reçu votre crédit
Que Dieu vous bénisse.