lundi 12 janvier 2009

Les Iroquois, des guerriers féroces ?

Permettez-moi d'attirer votre attention sur un billet fort intéressant que l'on trouve sur un de mes blogues favoris:
des flocons de bonheur:
de peuple paisible à peuple guerrier


J'y ai moi-même appris beaucoup de détails intéressants sur les autochtones présents en Amérique du Nord au moment où les français sont arrivés. Je suis heureux d'avoir une vision différente que celle que m'avaient inspirées les lectures que j'ai faites. Je vois bien qu'on peut facilement se nourrir de préjugés. Les seules opinions sur les amérindiens me venaient de ce qu'ont écrit les premiers occupants français.

Avec la concentration de l'information, du moins au Québec, je pense que l'on tombe dans le même piège. Tout est présenté sous le même angle. Prenez par exemple ce qui se passe en Palestine présentement. Lorsque je regarde les bulletins de nouvelles à TV5, je trouve l'information plus complète, moins biaisée que la chaîne française de Radio-Canada


Cliquez sur l'image pour d'autres photos
Pourtant, l'information c'est la base même de la démocratie. Une information déficiente ouvre la porte à l'exploitation d'un classe dirigeante ou de forces occultes.
Le problème est beaucoup plus complexe qu'on nous le présente. Tout n'est pas bon d'un côté et mauvais de l'autre. Tant qu'on va penser ainsi, ce sera la guerre. Comme l'a dit si bien Barack Obama, c'est triste de voir ce qui se passe d'un côté comme de l'autre.

Dans mon prochain billet, je vais poursuivre la vie des premiers habitants de la Nouvelle-France. Je continuerai en suivant la trace de mon premier ancêtre, plus préciséement de son petit fils. Ce dernier ira s'établir dans ce qui s'appelait à l'époque Le Portage. C'était effectivement une zone où l'on devait porter son canot d'un cours d'eau à l'autre. Cet endroit devint une des premières seigneurie en Nouvelle-France.

Cliquez sur l'image


A suivre...
Je vous propose une petite visite chez un autre blogue que j'aime bien, celui de Marguerite-Marie.

19 commentaires:

Edna a dit…

Très intéressant! J'aime bien en apprendre sur notre histoire.

Réjean Mélançon a dit…

Bonsoir Jacques,

Je me suis fait pas mal silencieux ces dernières semaines; c’est que la situation internationale actuelle, monopolise le plus clair de mon temps. C’est vois-tu, mon côté anxieux qui me pousse à rechercher l’information partout où je peux la trouver, en essayant de prendre les pour et les contre, et d’analyser le tout en fonction de mes propres observations et de mes connaissances.

« Une information déficiente ouvre la porte à l'exploitation d'un classe dirigeante ou de forces occultes. »

Lorsque tu dis que l’information est la base de la démocratie, je te donne entièrement raison. Le hic, est que je mets de plus en plus en doute l’impartialité de tous nos réseaux d’informations occidentaux. Quand on sait que les principaux médias sont la propriété d’une poignée de dirigeants de la haute finance internationale, on est en droit de se demander si la liberté de presse existe encore. Tu as fait allusion au drame qui se déroule actuellement dans la Bande de Gaza… mais combien de ces médias occidentaux, ont-ils pris la peine de décrire aux populations, toute la géopolitique qui se cache derrière ces 60 années d’existence de l’état hébreux ?

Tu as aussi parfaitement raison de dire que tout n'est pas bon d'un côté et mauvais de l'autre. Je serais plutôt enclin à penser, que les grands empires coloniaux du passé n’ont pas dit leurs derniers mots et que les extrémistes des deux camps, Sionistes et Hamas, ne sont que des pions pour ce que tu appelles: « des forces occultes », c.a.d. ceux qui dirigent nos gouvernements supposément élus démocratiquement, derrière les rideaux.

2009 risque de nous amener pas mal de mauvaises surprises. J’espère me tromper !!!

Âme Tourmentée a dit…

Super intéressant ce billet! Merci du partage!!
-xxx-

Gaby a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gaby a dit…

J'aime bien ce que tu dis, Réjean

Je trouve moi aussi que l'information laisse à désirer. Pourtant nous aurions besoin plus que jamais d'informations objectives.

Marguerite-Marie a dit…

un billet très intéressant. je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis sur la situation actuelle et les doutes que nous DEVONS avoir concernant l'objectivité de l'information qui nous parvient.

Magenta a dit…

Effectivement, nous avons trop souvent de l'information biaisée, dirigée et contrôlée...
Des choses essentielles à notre interprétation ne sont pas divulguées et ça ne date pas d'hier...

@ Réjean, espérons que chacun d'entre nous soit au moins en mesure de créer un peu de bien autour de soi... Ce serait déjà un bon commencement pour 2009 et j'ai bon espoir...

Jackss a dit…

Beaujour Réjean,

Je suis tout à fait d'accord avec toute ton analyse. Avec toi, le bon sens est toujours au rendez-vous.

Au delà de l'information, ce qui manque également, ce sont de bonnes analyses. Je m'ennuis de René Levesque et son Point de mire. Il y a bien sûr Une heure sur terre avec Jean-François Lépine. Il y a aussi Les grsnds reportages. Mais dans ce dernier cas, à mon avis ça relève plus du spectacle que de l'information. On tape toujours sur les mêmes clous. Dans l'intérêt de qui???

Quant au téléjournal aux heures de pointe, là c'est le summun de la déprime. Les jugements de valeurs et les procès d'intentions sont un affront à notre intelligence.

J'ai eu grand plaisir à te revoir ici.

Jackss a dit…

@Marguerite-Marie,
J'aime bien le DEVONS en lettres majuscule.
@Edna, Âme Tourmentée, Gaby,
Merci de votre intérêt. C'est agréable à constater.

@Magenta,
Ça ne date pas d'hier, c'est vrai. Mais depuis que la concentration de la presse s'est accélérée, c'est pire.

Il y a plusieurs années, la liberté de la presse à Radio-Canada était mieux assurée. Il n'y avait pas de publicité. Et si un journaliste était victime de pression pour ses opinions, il y avait immédiatement une levée de boucliers énergique.

Aujourd'hui si un journaliste est pénalisé ou viré pour ses opinions, c'est le calme plat.

Heureusement, il y a Internet... Le problème c'est que nous partons tous de sources d'information différentes. En plus, une rumeur peut circuler rapidement comme une réalité à l'abris de tout soupçon.

Jackss a dit…

J'ai été très surpris d'apprendre que les Iroquois étaient des sédentaires.

Je comprends mieux qu'ils aient farouchement combattus les Français pour conserver la terre de leurs ancêtres.

Dans un sens, ils ont connu la même destinée que les Palestiniens. Leur révolte est bien compréhensible. Mais n'y a-t-il pas d'autres moyens que les rockets lancés sur Isaraël pour faire entendre leur cause?

Réjean Mélançon a dit…

« Dans un sens, ils ont connu la même destinée que les Palestiniens. Leur révolte est bien compréhensible. Mais n'y a-t-il pas d'autres moyens que les rockets lancés sur Israël pour faire entendre leur cause? »

Jacques,

Israël ne veut pas renoncer à son idée d’occuper toute la Palestine et d’en chasser tous les arabes. Et en toute légitimité, les Palestiniens ont le droit de se défendre.

Le Hamas a offert de laisser les armes en échange d’une cessation par Israël, de son état de siège et de sa politique d’apartheid à l’endroit de son peuple, et qu’on lui redonne ses terres d’avant 1967, demandes que je considère raisonnable. Si Israël avait accepté, se serait la paix entre les deux peuples. Mais les sionistes ont refusé, car ils ne veulent rien laisser. Israël n’en fait qu’à sa tête au mépris de toutes les résolutions de l’ONU et les appels de la communauté internationale. Même Rabin a été assassiné, parce qu’il a osé signé un accord de paix avec Arafat.

Alors à ta question de savoir s’il y a une alternative aux rockets, je ne vois qu’une option possible : une intervention ferme de la communauté internationale, en particulier venant des États-Unis, en menaçant Israël de leur retirer tout soutien financier et militaire en cas de refus de dialoguer sérieusement avec le Hamas pour en venir à un accord de paix. Malheureusement, c’est chose impensable. Il ne faut pas rêver en couleur, le lobby pro sioniste américain est tellement puissant et tellement immiscé dans les rouages du gouvernement, que ce dernier n’osera rien faire en ce sens, d’autant plus que les plus grands de la finance, tels Rothschild et Rockefeller sont les plus grands supporteurs du sionisme. Lincoln et Kennedy ont payé de leur vie simplement parce qu’ils ont osé s’en prendre à leur main mise sur l’état.

Nous faisons face à un cercle vicieux et tant qu’Israël n’acceptera pas de lever l’état de siège des colonies palestiniennes et refusera de leur remettre les terres confisquées après 1967, ce conflit qui dure depuis plus de 60 ans, ne finira jamais et ne pourra que s‘aggraver.

Lise a dit…

Bonjour Jackss,

un petit mot totalement hors-sujet, mais je voulais vous souhaiter un bon long séjour sur la Côte- Nord. Je l'ai fait chez Zoreilles mais je me doute que tu n'as pas le temps d'ici demain pour faire le tour de tes blogues favoris.

En passant tu as de plus en plus d'amis ici ! Le détour improvisé est devenu un détour très fréquenté...

:-)

Jackss a dit…

Point de vue intéressant, Réjean

Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. Ce que tu racontes me semble rassurant. Si la position des États-Unis fait peut influencer l'issue de ce cul-de-sac, je crois que l'entrée en fonction de Barack Obama est de bonne augure.

Ta présence ici, sur mon blogue, est toujours appréciée. J'irai te rendre visite aussitôt que j'aurai atteint ma nouvelle destination. C'est fou comme le temps passe vite. Il commence à me manquer. Il y a aussi l'espace dans ma fourgonnette qui commence à faire défaut.

Jackss a dit…

Bonsoir Lise,

Tu es peut-être la dernière à qui je laisse un message avant mon départ. J'en suis ravi.

J'ai ouvert mon blogue pour laisser un mot à Zoreilles. Tu es la première, après elle, à être venue me visiter. Je me rappelle encore de la belle émotion que j'avais ressentie. J'étais content d'avoir de la visite. Ton commentaire m'avais plu.Merci d'être encore là.

Je suis bien content en effet de l'intérêt que mon blogue a obtenu. J'ai fait la connaissances ici de personnes vraiment charmantes, le genre de relations qui fait qu'on sens comme des petites doses de bonheur.

À bientôt!

Réjean Mélançon a dit…

Jacques,

Crois-tu vraiment que l'élection de Barack Obama fera une grande différence dans la vie des Palestiniens et dans la relance de l'économie ? Je l'espère... mais avec l'équipe qu'il a mise en place dans son gouvernement, j'en doute grandement.

Sur le plan économique en particulier, ceux qui sous Clinton, ont forgé la déréglementation du monde de la finance, sont ceux-là mêmes qu'Obama a pris sous son aile! Ce qui revient à dire, qu'on a recours aux pyromanes pour éteindre l'incendie.

Jackss a dit…

Réjean,

Je crois que Barack Obama pourra mettre en place un climat favorable. Les États-Unis ont perdu toute crédibilité dans le monde.

Obama a du charisme, pourra renouer des liens avec des alliés partout dans le monde. Le plus pénible actuellement c'est la démobilisation à tous les niveaux et partout dans le monde. Obama ne fera pas tout, mais il sera parlable. Il pourra être l'étincelle qui ranime. Il pourra aider à rétablir un climet de confiance et d'espoir. Il pourra inspirer les hommes de bonne volonté.

Il arrive en temps de crise. Je crois que les pires crises et les pires épreuves sont les meilleurs occasion d'avancer.

Réjean Mélançon a dit…

Espérons que tu ais raison, Jacques !

L'avenir nous le dira bien !!!

Jackss a dit…

Je crois que nous vivons des heures historiques, Réjean

Avec Bush, nous avons connu le pire. Il était difficile de descendre plus bas. Je crois que plus une expérience est déprimante et traumatisante, plus on risque de rebondir.

La période Bush aura permis de créer un momentum. Obama séduit par ses valeurs et ses passions. Il les communique. C'est comme un caillou qui crée des ronds dans l'eau.

L'effet d'Obama dans l'esprit et l'imaginaire a plus d'importance que l'homme lui-même. C'est ce que je crois.

Réjean Mélançon a dit…

« Avec Bush, nous avons connu le pire. Il était difficile de descendre plus bas. »

Excuse mon jeu de mots, Jacques, mais comme on dit si bien: « Les records sont faits pour être battus ! ». Je garde en mémoire que le principal conseiller politique de Barack Obama est Zbigniew Brzezinski. Si tu ne connais pas ce monsieur, je t’invite à lire ce qu’on en dit sur internet, ou à te procurer un de ses bouquins parus en 1997 et intitulé: « Le grand échiquier ».

« L'effet d'Obama dans l'esprit et l'imaginaire a plus d'importance que l'homme lui-même ».

Obama me donne l’impression d’être déifié par une grande partie de la population. Les attentes de tous ces gens me semblent disproportionnées eut égard de tous les correctifs qui devront être appliqués à l’ensemble de la planète. Aussi puissant soit-il, pour qu’il réussisse dans cette tâche immense, il faudra qu’il réussisse avec son équipe, à faire le grand ménage dans un système financier qui a ses ramifications étalées sur la terre entière… ils auront beaucoup de bâtons dans les roues, à supposer même (cela peut être dur à lire), qu’il ne se fasse pas assassiné tout comme l’a été Kennedy en 1963.

Qu’on soit optimiste, je veux bien, donnons sa chance au coureur; mais aveuglé par un optimisme trop grand, risque d’en amener plus d’un, vers de grandes déceptions.

Je suis pour un optimisme modéré en gardant bien grand, les yeux ouverts.