lundi 29 septembre 2008

Mon Dieu! Je suis en retard.

Un jour ou l'autre, tout le monde se trouve par hasard en retard au travail ou à l'école.
Le plus difficile, c'est de trouver une bonne raison. Une raison crédible.



Les meilleures raisons:

Mon cadran n'a pas sonné
J'ai passé tout droit
Mon auto ne partait pas

J'ai dû passer chez le dentiste



J'ai dû m'occuper de mon bébé toute la nuit

Je suis resté pris dans un banc de neige

  • Je n'ai pas dormi de la nuit

  • Ma gardienne était en retard.

  • Le réservoir a eau chaude s'est vidé dans le sous-sol

  • J'ai dû courir pour attraper mon chien dans la rue.

  • J'ai été acheté un paquet de cigarettes à ma tante Jacqueline.


Explication du genre "J'ai vu un voleur entrer par la fenêtre du voisin d'en face. J'ai passé par la fenêtre à mon tour et j'ai dit: "Voleur, tu n'as pas d'affaire ici". Le voleur n'a pas eu peur. Je lui ai dit: "Je vais appeler la police".

Le voleur avait un bâton de baseball. Je lui ai dit qu'il n'avait pas le droit de me frapper avec un baton de baseball. Il m'a dit qu'il avait le droit puisqu'il était mineur. Je lui ai demandé de me montrer sa carte d'assurance-maladie. Pour le reste, je ne me souviens plus de rien".

Je vous donne l'occasion de m'en trouver d'autres.
Après, je vous raconne la meilleure que j'ai trouvée.

10 commentaires:

voirdit a dit…

Tout � fait curieux le fait que je sois arriv� par hasard sur votre blog ! Mais si je le lis trop fatalement je serai bient�t en retard. Que faire ?
F�licitations pour vos inspirations qui viennent comme par hasard.

Jackss a dit…

Bienvenue voirdit,

On dit que le hasard fait bien les choses. C'est encore plus émouvant quand il traverse l'océan comme une bouteille à la mer.

J'irai voir votre blogue, c'est promis et vous êtes toujours le bienvenue.

Zoreilles a dit…

Tu dois connaître celle-là?

Un gars arrive au bureau en retard, grand sourire, dépeigné, la cravate toute croche et son patron lui demande la raison de son retard.

« Je vais être papa! »

Alors, son patron le félicite et lui demande c'est pour quand...

« Dans neuf mois » répond-il.

Jackss a dit…

Non, je ne la connaissais pas celle-là, Zoreilles

Je ne connais pas tout sur le sujet. Comme je l'ai dit récemment, je n'ai jamais suivi de cours de sexologie à l'école. J'ai bien des choses à me faire expliquer.

Jackss a dit…

Dans mon billet, j'ai parlé à la blague des jeunes contrevenants. Il en est beaucoup question dans l'actualité.


Les préoccupations de ceux qui militent en faveur de la réhabilitation plutôt que la répression sont louables. Je les endosse pour une bonne part.

Mais que l'on dise à l'avance que telle ou telle tranche de la société ne sera jamais rendue responsable de ses actes, ça je trouve que c'est un mauvais message à laisser.

Je crois qu'on est toujours responsable de ses actes. On est même responsables des amitiés et des amours qu'on crée. Comme disait Le Petit Prince On est resonsable de ceux qu'on apprivoise

Sourcil Jaune a dit…

Je crois que bien des gens ont juste du mal à s'assumer eux-même! C'est pourtant la base.

Jackss a dit…

S'assumer...

Bien pensé et bien dit!

Zed Blog a dit…

Oui, s'assumer, mais la société aussi a à s'assumer, c'est-à-dire nous tous. Assumer la richesse d'une poignée sur le dos d'une majorité. Comprendre qu'elle puisse vivre du désarroi, de la colère, surtout pendant certaines périodes chaotiquement hormonales de la vie.

Trouver des solutions appropriées et non visant à dissumuler les problèmes entre quatre murs, ce qui coute aussi cher à la société, dans tous les sens du terme.

Montréal-Nord est un arrondissement à forte immigration d'origine haïtienne et latino américaine, des gens pour la plupart peu scolarisés, peu informés, religieux (sectes évangélistes, surtout) et ou supersticieux, pauvres, bref défavorisés.

À nous, qui les faisons venir ici tout en connaissant les conditions de vie de leurs pays d'origine, de fournir des conditions de vie pour les accueillir afin d'offrir ce qu'ils sont venus chercher ici : une vie meilleure. Car toutes ces personnes, de toutes races et origines, il y en a aussi qui deviennent des modèles, des héros dans leur domnaine.

Nous ne le faisons déjà pas pour les femmes, qui continuent à vivre ici voilées et exploitées, dès l'enfance (5, 6, 8 ans), dominées, comme dans leur pays, avec un tout petit soupçon de liberté qui les rendent bien (trop) contentes alors qu'elles n'auront probablement jamais la possibilité de l'égalité, parce que nous ne l'exigeons pas.

Oui, donc, s'assumer, mais aussi, avoir le droit d'être éduqué et pour cela, d'avoir un minimum de conditions de vie permettant que l'éducation fasse son chemin dans la tête et le coeur et ne tombe pas dans un ventre vide et dur.

---------------------------
Raisons du retard :

1. Je lisais le blogue de Jackss et je suis tombée sur un commentaire qui a provoqué des réactions chez moi et auquel je n'ai pu que répondre.

2. Autre raison, Jackss m'avait enfermée dans le garde-robe de chez Zoreilles pour me jouer un tour, prétextant que j'étais trop dissipée.

-----------------

Et...

Zoreilles, la situatiion s'explique ainsi : difficulté à devenir enceinte = surveillance à la minute près de l'ovulation. Faire suivre par un test de grossesse hyper sophistiqué qui détecte la grossesse quelques minutes après la fécondation. Hihihihihi!

Autre possibilité, fécondation in vitro et observation à l'aide d'un microscope du déroulement en temps réel.

La fille qui cherchait tout le temps des réponses et des explications ou alors des questions...


¦)

Jackss a dit…

J'adore ton commentaire, Zed

Ce que tu dis me rejoint tellement. La société aussi à assumer ces choix. Quelle remarque pertinente.

Je trouve moi aussi qu'on accueille beaucoup de personnes qui n'ont pas été gâtées par la vie. Et on les laisse complètement
a eux-mêmes.

Zed Blog a dit…

Je vais rougir...

¦)