mercredi 10 septembre 2008

Sexe, et pire au hasard


Comme disait Confucius (philosophe chinois de l'antiquité), ce n'est pas en naviguant au hasard sur Internet, qu'on peut trouve le bonheur.

On peut trouver de tout sur Internet, même des sites de sexe. Je vous le jure, je l'ai vécu. Si vous ne me croyez pas, chercher Sexe sur Google. Vous allez resté surpris. C'est effrayant! Essayer même le mot infirmière en choisissant l'option IMAGE. Vous allez rester estomaqués.

J'ai déjà travaillé à l'hôpital, j'en ai vu des infirmières, j'ai déjà visité des malades. J'ai déjà été moi-même hospitalisé. Et je vous jure tout ce qu'on vous montre sur Google, c'est une déformation de la réalité. Trop beau pour être vrai! :-)) Mais l'imaginaire fait souvent le pont entre le rêve et la réalité.
Je suis stupéfais de voir tout ce qu'un jeune peut voir sur internet, la porte fermée. Quand nous étions plus jeunes, il n'y avait pas d'internet. On récitait le chapelet en famille, à genoux sous l'égide du Cardinal Léger. On écoutait l'émission du Père Ambroise à la télé. Le midi, c'était l'émission du Père Marce-Marie Desmarais L'essentiel, c'est le ciel. Les temps ont bien changé. Doux Jésus!

Bien sûr, on ne faisait pas que ça. On jouait aux docteur et aux gardes-malade. Ça c'était mon jeu préféré, plus instructif. Ma mère nous avait déjà surpris en plein jeu de rôle. Elle nous que ce jeu là, c'était laid. Je n'ai pas osé lui dire mais j'étais d'opinion contraire. Ici, les sceptiques ne peuvent pas être confondus. Ce serai risqué de donner des noms.


La première fois que j'ai été hospitalisé, je crois que je devais avoir 6 ans. Je devais être opéré pour les amygdales. Un bien grand mot pour un enfant de 6 ans. L'infirmière qui est venu m'installer dans mon lit d'hôpital m'a demandé pourquoi j'étais hospitalisé. Je lui ai répondu: Je vais être opéré pour les garde-malades. L'infirmière a tellement ri que je m'en souviens encore.

Si vous laisser vos enfants naviguer au hasard sur Internet, ils peuvent tomber sur n'import quoi

  • Des photos de personnages épeurants, capables de perturber leurs rêves, même leur donner des cauchemards.
  • Des recettes pour fabriques de bombes capables d'envoyer votre chat sur le toit de la maison et redescendre par la cheminée
  • Des sites avec des vidéocam commettant des indiscrétions dignes de Loft Story ou Occupation double. Vous pourriez même y voir vos propres enfants comme dans le film Ma fille mon ange



  • On peut vouloir vous voler votre argent en vous faisant tomber dans un guet-apent diapolique
  • On peut vouloir vous voler votre identité et pire encore. Il parait même que Harper a voler l'identidé de Bush sans qu'il s'en aperçoive.

Conclusion:
Ne naviguez pas sur Internet au hasard. Planifiez vos visites sur des blogues fiables, et de bonne qualité.
Mettez mon blogue dans vos favoris et évitez les autres blogues. Du moins pour l'instant.

Dans mon prochain billet, je vous parlerai des blogues que je vous recommande. Par exemple ceux que j'ai comme favoris à droite. Je vous dirai pourquoi je les ai choisis. D'ici là ne prenez pas de chance. Fuyez les zones grises.

Photo Pierre Maestre.

7 commentaires:

Zoreilles a dit…

Le moins qu'on puisse dire, Jacks, c'est que tu as su t'adapter à un tas de changements dans ta vie : passer du chapelet en famille à la navigation sur des sites où l'on montre des choses qui pourraient scandaliser ta mère, ou comment fabriquer des bombes, ce qui me scandalise, moi, il t'a fallu sans cesse changer des paragraphes dans ton petit code d'éthique personnel.

Moi, ce qui m'épate, c'est que tu le fasses avec tant d'humour et de légèreté!

T'es vraiment unique, ça me fait du bien de te lire, si tu savais...

Jackss a dit…

C'est plaisant que tu sois là, Zoreilles

Quand je dépose mes textes, j'ai comme l'impression de préparer une scène avec un décor que j'aménage avec amour pour recevoir la visite. Quand tu passes, c'est comme si le soleil venait de se lever sur le décor.

Merci de mettre tout si bien en valeur.

Marie-Jazz a dit…

Mon cher Jacks,

C'est avec un grand plaisir que je viens faire un tour. Ton commentaire d'aujourd'hui m'a fait bien sourire. Internet pour moi c'est mon amour que j'ai rencontré il y a 7 ans et aussi notre forum sur sympatico sur le cinéma ou nous avons échangés. C'est aussi grace à internet que je te connais toi et ta famille. Bravo aussi à JiPé, ça m'a l'air pas mal bien son album.

À bientôt

Marie-Jazz

Jackss a dit…

Quelle belle surprise Marie-Jazz!

Je suis vraiment ravi de te croiser ici. En plus, je suis transporté en mode étonnement.

Ta présence est très significative pour moi. Mon blogue porte sur le hasard, les coïncidences et la synchronicité. J'ai commencé à préparer un billet sur la sychronicité. Elle a joué un rôle étrange dans ma vie et elle en joue encore.

Hier, après le spectacle de Jean-Philippe (Jipé), nous avons été au restaurant Le Barbare, sur la rue St-Denis à Montréal. À ma droite, il y avait un monsieur qui travaille dans la publicité et le marketing. Il a travaillé sur la production de la pochette de l'album de Jean-Philippe avec Rodéo Production. Et je lui ai parlé de toi.

Je lui ai raconté notre rencontre sur le forum sur le cinéma, notre rencontre dans le réél, des films sur lesquels tu avais travaillé comme éclairagiste.

Je lui ai parlé du film sur lequel a tourné Nicolas Cage à Montréal, de la finale qui me semblait ne pas être cohérente avec le reste du film, etc.

Et te voilà, toute virtuelle. Merci d'être là Marie-Jazz. Que de bons souvenirs me reviennent en tête.

Âme Tourmentée a dit…

Quel bel humour! Et bien sûr, ce billet, criant de vérité, viens cerné un gros problème de notre société; L'accès à l'information nocive.

Je ne peux croire ce que nous pouvons trouver sur internet. Et même si je suis d'une génération informatisée, je n'avais pas plus internet étant jeune, et l'avoir eu, ça m'aurait simplifié la vie, autant que de me rendre paresseuse intellectuellement.

C'est l'avenir qui guette les jeunes; Ils font leurs devoir en copiant de l'internet.

Imaginons les docteurs de demain... pas trop sûre que j'ai envie de me faire opérer par ce genre de gens.

Bref, c'était mon petit point de vue!

-xxx-

Jackss a dit…

Quand j'ai été au Cabaret du Festival juste pour rire en fin de semaine, je rappelais à de jeunes amis que lorsque j'était étudiant, nous pouvions louer des chevaux sur la rue St-Urbain à Montréal.

C'est en plein rue de Montréal que j'ai appris à faire de l'équitation. Je me faisais claxonner parce que j'avais des problèmes à arrêter mon cheval aux lumières rouges. Nous allions sur le Mont Royal à cheval. C'était plaisir. Des plaisirs sains.

Les choses ont bien changé depuis. L'évolution est spectaculaire, apportant le meilleur et le pire. Les deux se côtoient facilement.

Onirique a dit…

Je n'ai pu m'empêcher de sourire tout au long de la lecture de ce billet, quel humour fin, quel subtilité! Et surtout, quelle ouverture d'esprit! :D Savoureux petit texte!