mercredi 1 octobre 2008

Retard au travail Prise2

Mieux vaut passer sa vie incompris que de passer sa vie à s'expliquer


Le hasard fait parfois bien les choses

Il sait parfois transformer un drame en bénédiction du Ciel. Un exemple: vous retrouvez votre auto passablement abimée en vous levant le matin. On voit qu'elle a subi tout un choc. Et vous vous dites: "Merveilleux, c'est ce que ça me prenait!". Réaction folle? Tout dépend des circonstances. Il n'y a pas de malheur en soi quand il tombe au bon moment.


Voici le contexte.


Laure et moi, nous filions le grand amour. C'était le début, c'était le printemps. Les oiseaux chantaient de bonheur le matin. Et nous avions trop bien dormis. Au réveil, nous avons constaté avec effroi que nous avions passé tout droit, et pas juste un peu. Laure était enseignante. Elle enseignait le latin, le français et l'histoire dans un collège classique tenu par des religieuses.

Comment une fille qui enseigne le latin chez des religieuses à de jeunes étudiantes bien sages pouvait-elle justifier son retard dans des circonstances aussi spéciales.??? Parler du chum, du printemps, des petits oiseaux? Ça n'aurait pas bien passé. Alors, dans les circonstances, l'auto très abimée, c'était comme une situation miraculeuse. Et j'avais vite retracé la cause: un autobus qui avait reculé sur mon auto à partir du parc de stationnement de l'autre côté de la rue.

En arrivant dans l'entrée du Collège, je suis descendu avec Laure, montrer mon auto comme pièce à conviction. C'est avec une grande émotion que les religieuses ont accueilli l'explication. Les religieuses se confondaient en paroles réconfortantes disant que nous étions bien chanceux de ne pas avoir été blesssés.

La morale de cette histoire.

Soyez toujours prévoyant. Achetez-vous une auto accidentée. Laissez-là dans la cour. Ça pourra vous servir si un jour vous êtes très en retard pour entrer au bureau.

12 commentaires:

Sourcil Jaune a dit…

Elle est bien bonne! Je n'aurais pas crû cela de vous! ;) À des religieuses en plus!!! C'est plutôt imbattable comme raison.

J'ai adoré la maxime du début à propos de l'incompris...excellent!

Onirique a dit…

hahahaha étant une fille toujours en retard, j'adore! :D

Zoreilles a dit…

Ton histoire est savoureuse, Jacks.

Mais... est-ce un hasard? Ta maxime du début, je l'ai répétée si souvent qu'elle peut être considérée comme ma phrase célèbre : « J'aime mieux mourir incomprise que de passer ma vie à m'expliquer! »

Jackss a dit…

Quand tu entres ici, Zoreilles, tu entres dans le Temple sacré du hasard. Les sceptiques sont confondus.

Sourcil Jaune,
Tu n'aurais pas cru ça de moi? J'ai souri. J'ai un côté sérieux, un côté pas sérieux, un côté sage, un côté délinquent et je passe de l'un à l'autre à la vitesse de l'éclair. Un de mes anciens patrons (j'étais son adjoint) m'avait dit un jour: "On se méfie de ceux qui sont imprévisibles". J'avoue que je le suis. J'aime faire du théâtre.

Cette phrase de mon patron m'avait d'ailleurs donné l'idée de rédiger et mettre en scène une pièce de théâtre(comédie), avec des collègues de travail. Nous y avons mis le paquet: pratiques plusieurs fois par semaines pendant un an etc.

La beauté de la vie, des humains, je crois, c'est que nous avons beaucoup de facettes. Le mystère, le plaisir de découvrir quelqu'un, c'est toujours fascinant.

Jackss a dit…

Onirique,
Je réserve le mot de la fin pour toi. Puisque tu dis être une fille en retard, j'ai pensé que j'avais plus de temps pour te répondre.

Ton commentaire m'a bien amusé. Ça vient rejoindre mon côté pas sérieux.

Sourcil Jaune a dit…

En effet, lorsqu'il n'y a plus de mystère, l'attrait n'est plus le même. C'est pour ça qu'il faudrait toujours faire attention de ne pas tout déballer à notre amoureux.

Mais je me demande si c'est possible d'avoir un brin de mystère même après 40 ans de relation?...

Jackss a dit…

Sourcil Jaune,

J'ai été ébloui par ton commentaire et ta question. Le mystère est tellement un élément central d'attraction en amour comme dans la vie.

Il fait avancer beaucoup plus que toutes les certitudes.. Il donne des ailes, le goût de connaître, d'aller plus loin. Je pourrais continuer longtemps sur cette lancée.

Ta question est d'autant plus géniale: Mais je me demande si c'est possible d'avoir un brin de mystère même après 40 ans de relation?...

J'aimerais dire OUI. Mais, je crois qu'après 40 ans de vie commune, c'est le contraire. Le plus grand mystère, c'est le fait de ne plus en avoir. On pense à la même chose en même temps, comme par hasard. On se comprend sans se parler.

Au début, la vie nous donne tout ce qu'il faut pour favoriser l'attraction amoureuse: la force, la beauté, le mystère, le goût de l'aventure, se transformer pour plaire.

Puis, elle nous enlève graduellement tous ces cadeaux. Nous restons avec tout ce que nous avons bâti avec les cadeaux de la nature. L'amour doit passer à un état de maturité qui l'oblige à continuer par ce qu'il est et pour ce qu'il est devenu.

Et dans mon cas, le mystère de la vie, le sens de la vie deviennent de plus en plus source de réflexions et de fascination.

La question était si intelligeante que je n'ai pas eu le choix que je réfléchir avant de répondre.

Jackss a dit…

S'il y a moins de mystères,

il y a autant d'action. C'est un feu roulant depuis le début. Et ça continue. Ce ne sont pas les stimulations et l'action qui manquent. Chaque jour, il y a de nouvelles surprises. Le hasard est toujours présent. Et les meilleures planifications sont déjouées. Ce matin, c'est un mot gentil de Caracol qui nous invitent pour participer au tournage de son vidéo clip.

Sourcil Jaune a dit…

Si je comprends bien, finalement, lorsque le mystère semble disparut, les assoiffés de passion meurent déshydratés. Et certains, plus ouverts d'esprit, continuent de se régaler, que dis-je, de se gaver de tout ce que la vie peut encore apporter.

Moi je suis pour la seconde espèce. J'aime bien découvrir de nouvelles saveurs.

C'est un peu comme la cuisine aussi. Lorsqu'il n'y a plus notre ingrédient favori au frigo, il faut faire avec ce qu'il reste. Et bien souvent, on demeure surpris du résultat!

Merci Jackss pour cet autre message d'espoir! :)

Jackss a dit…

Aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.

Tu résumes très bien ce qu'il m'a pris des années à saisir. Laure m'a souvent dit que ce qui l'attirait le plus chez moi lorsqu'elle m'a connu, c'est mon côté mystérieux.

Je suis d'accord avec toi que le temps qu'on met à apprivoiser quelqu'un, il faut se donner le temps, ne pas tout déballer d'un coup , comme tu le dis si bien.

Mais ce n'est qu'une étape. Avec le temps, c'est une autre dimension qui prend la relève. Si on ne conçoit l'amour que comme un feu brûlant de passion, on va mourir déshydraté. J'aime bien ton expression. Et je crois qu'il y a des chances d'être déshydraté plusieurs fois dans une vie.

Si on ne peut parler de mystère, on peut tout de même parler de découvertes. Même après 40 ans, nous n'arrêtons pas de nous surprendre, nous découvrir de nouvelles sources d'admiration. Nous avons encore pleins de projets, de passions communes.

Mais nous ne perdons pas notre identité. Nous demeurons différents, autonomes, avec chacun sa bulle, son territoire propre. Les deux dimensions sont essentielles à mon avis.

modotcom a dit…

c'est complètement hilarant! Vraiment!

Jackss a dit…

Ton commentaire m'a fait sourire à nouveau.

Merci d'avoir laissé une trace qui laisse un peu de soleil d'automne. Cette histoire bien réelle est un bon exemple d'un incident malheureux qui donne l'occasion de sourire longtemps.