vendredi 17 octobre 2008

Aventures de grand-messe



Laure, 27 ans
Sébastien,
quelques jours
1970

C'était hier
Poésie pure


Laure et moi, nous sommes ensembles depuis 41 ans. Nous avons eu de bons moments. Mais, nous avons eu aussi notre part de coups durs, d'épreuves, comme tout le monde. Il y a des périodes où la vie nous gâte, d'autres où elle nous écorche. Il y a eu des moments poétiques, des moments magiques, des émotions douces, des inquiétudes, des moments déprimants, des casse-têtes, des tourments.

Nous nous sommes rencontrés par hasard. À Granby. Mais ce n'est pas par hasard si nous sommes encore ensembles. Il y a peut-être une quinzaine d'année, j'avais été à la messe. Roger Roy, notre curé célébrait un 40è anniversaire de mariage. Il nous a dit en avoir célébré beaucoup, même si c'était plus rare de nos jours. Il avait dit qu'il avait remarqué un point commu chez tous les mariés qui célébraient un 40 è anniversaire. Les curés sont bien placés pour en parler. Ils en voient beaucoup.

Lors de l'homélie, il s'est avancé et a demandé aux fidèles présents: Qu'est-ce que vous croyez qu'il peut y avoir de commun pour tout ce monde-là ensembles après 40 ans? Quelqu'un a répondu: l'amour? Un autre a dit: avoir le goût de faire plaisir à l'autre? Un autre: Savoir se mettre à la place de l'autre? Un autre: avoir les mêmes valeurs?

Je ne dévoilerai pas tout de suite la réponse qu'il nous a donnée. Vous avez une idée?

Tant qu'à être dans l'ambiance, voici une anecdote d'église.

Comme parents, nous étions forts occupés. Les congés parentaux n'étaient pas longs. Il y avait un certain temps que nous n'avions plus le temps d'aller à la messe le dimanche. Un jour, j'ai décidé d'y aller à la dernière minute. J'étais seul. Comme par hasard, une jeune dame de mon âge est venue prendre place à côté de moi. J'ai jeté un oeil discret, le temps de remarquer qu'elle était bien jolie pour une pratiquante. J'ai félicité le Seigneur pour toutes ses merveilles.

À un certain moment donné, le célébrant à dit: "Donnez-vous la main". C'était une nouvelle coutume à l'église. Je ne la connaissais pas. J'ai pris la main de la dame et je l'ai gardée. Tout à coup, j'ai vu que j'avais mal compris. Les autres se donnaient la main comme pour saluer, pas pour la garder. Étant un peu distrait à l'occasion, j'ai pris un peu de temps à réaliser l'erreur. Alors, je me suis excusé tout bas. La jeune dame a souri, avec complaisance. Heureusement qu'elle ne m'a pas gifflé. En pleine église, j'aurai été gêné.

J'ai raconté à Laure ma mésaventure, si on peut dire, en revenant de l'église. Les fois suivantes, elle m'a accompagné lorsque je voulais aller à la messe. Je n'ai jamais su si c'était un hasard.


Cliquez sur la photo

Avant de quitter l'Église, je vous invite à la grand-messe de Gilles Vigneault et Bruno Fecteau. Dany Laferrière et Louise Forestier en ont parlé aujourd'hui à Radio-Canada avec beaucoup d'émotion. Ils se sont dits tous les Deux athés. Mais Dany Laferrière a dit cette phrase sublime: mon âme a été littérralement transportée. Il y a un Bon Dieu pour les athés. C'est fou, mais cet extrait capté au hasard me donne une idée: je vais aller à la messe demain. Mon coeur d'enfant en a besoin. Je vais demander à Laure ce qu'elle en pense.

Je reviens à ma question:

Qu'est-ce que vous pensez que le curé avait comme réponse pour expliquer ce qu'avaient en commun les couples qui avaient 40 ans de mariage ? Je vous donne un indice: c'est pas le fait d'aller à la messe toujours ensembles.

Voir sondage à droite (zone verte à droite)

18 commentaires:

Réjean Mélançon a dit…

Mon petit doigt me dit que la réponse aurait sans doute quelque chose à voir avec le sujet principal de ton blog. :-)

Jackss a dit…

Bonsoir Réjean,

J'avais hâte de voir qui serait le premier à risquer une réponse.
Je suis très heureux que tu aies brisé la glace.

Je suis très curieux de voir quels sont les réponses qu'on va donner.

Zed Blog a dit…

Peux pas voter, Jackss. Il y en a au moins trois ou quatre qui dveraient êre là, essentiellement, pour moi. Devine lesquels?

Je trouve cela magnifique les amoures qui durent. Incomparable. Pas que l'on fait durer de force. Non pas qu'il ne faut pas travailler pour qu'elles durent non plus, mais tu sais ce que je veux dire. L'envie de continuer, le petit ou grand, plutôt grand, quelque chose qui fait qu'on trouve la joie, parfois le courage, de remettre le coeur, mais parfois l'épaule, à la roue.

Toutes les sortes d'amoures.

Je suis venue chercher le lien pour revoir une autre sorte d'amour éternel. L'offrir, aussi, ce lien à ma grande amie. Comme ça, mes deux amis éternels l'auront eu, eux qui tout deux adorent les chats.

Zed ¦)

Jackss a dit…

Tout à fait d'accord avec toi, Zed.
Mes parents étaient séparés. Ils se sont séparés trois fois. La premìère fois, j'avais 5 ans.

Ils sont revenus ensembles peu avant mon mariage. La troisième séparation, ce sont mes frères et soeurs qui l'ont orchestrée. Et c'est moi qui ai eu la tâche d'expliquer à mon père pourquoi, nous pensions qu'il était préférable qu'ils ne vivent pas ensembles.

Avant de me marier j'ai dit à Laure que je ne pouvais m'engager pour la vie parce qu'on ne peut pas forcer l'amour. L'amour ça ne se commande pas. On peut le vivre, l'entretenir, s'aprivoiser tous les jours. C'est ce que nous avons fait.

Et ça fait 41 ans que ça dure.

Jackss a dit…

Perspicace Zed,

Il manquait au moins deux éléments importants à mêttre dans la liste.

Mais la réponse devrait s'appliquer à tout le monde. Cet élément que je cherche est un élément essentiel pour la survie de tous les couples.

Zoreilles a dit…

J'ai lu ton sondage aussi, je n'ai pas pu répondre, tu comprends, pour moi, ça ne peut entrer dans aucune catégorie. Mon choix aurait été : « Toutes ces réponses et plus encore ».

J'ai connu Crocodile Dundee alors que nous étions voisins de pupitre en secondaire 1. Nous sommes devenus instantanément les meilleurs amis du monde. Chacun de notre côté, nous avons connu des amourettes d'adolescent. On s'aimait bien trop, on s'estimait bien trop, on se respectait bien trop pour être amoureux. C'est venu plus tard, j'avais 19 ans, lui, 20, et nous sommes toujours ensemble, ce n'est pas un exploit, mais d'être toujours aussi amoureux, ça, c'est à la fois de la magie, une chance inouie et beaucoup d'ajustements.

Donc, l'amitié, le respect, l'admiration, faire équipe, seraient des bases solides, à mon avis. Croire à la même chose fondamentalement, dans la vie, serait un autre élément. Et j'ajouterais un ingrédient surprenant : ne pas vouloir faire un, que chacun conserve précieusement son unicité, sa différence, sa personnalité qui lui est propre. Sa liberté. Je parle ici de la vraie liberté, celle de l'âme, pas celle qui permettrait d'aller papillonner ailleurs. Quand on est vraiment amoureux, on n'a pas nécessairement ces envies-là...

Mais je peux faire fausse route, ça fait juste 32 ans qu'on s'aime! Ah oui, j'oubliais, rien n'est jamais acquis dans les amours qui durent, il pourrait se lasser de moi demain matin et l'inverse est aussi vrai. Donc, je tiens à ce qu'il se réalise pleinement dans sa vie d'homme, ses rêves et ses projets, parce que c'est à moi qu'il a le plus hâte d'en parler. C'est réciproque, ai-je besoin de le mentionner? Et je suis souvent en mode séduction avec lui, c'est plus fort que moi... je suis toujours étonnée que ça marche!

Réjean Mélançon a dit…

Zed blog et Zoreilles ont tous deux raisons, pour vivre sans trop de heurts, 41 ans de vie commune, il pourrait pour cela y avoir plusieurs raisons.

Mais ici, il faudrait rappeler que le but de l’exercice au sujet de ce sondage, n’est pas de savoir ce que nous en pensons chacun de notre côté, mais de trouver la réponse que le prêtre avait donnée à tous ces jubilaires. Alors forcément, la réponse doit se trouver parmi les choix qui nous sont présentés.

Personnellement j’avais hésité entre « la capacité d'évoluer dans la même direction », « l’amour » et le « hasard ». J’ai finalement opté pour le hasard, parce que tout compte fait, il n’est pas donné à tous de rencontrer « L’ÂME SOEUR », celle qui nous convient parfaitement. Cette dernière peut se retrouver à l’autre bout du monde, comme elle peut être déjà décédée, voir même, pas encore de ce monde.

Alors pour la réponse donnée par le prêtre, j’ai opté pour la logique du blog de Jacques, c’est-à-dire, le « HASARD ».

Pendant que j’y pense, je crois que le sujet des âmes sœurs seraient une excellente question existentielle pour Joreal. :-)

Jackss a dit…

Zoreilles,

C'est beau de t'entendre parler avec autnt de tendresse et d'emballement de ton expérience amoureuse. C'est touchant.

Ta conception de l'amour rejoint tout à fait la mienne. J'ai éprouvé un réel plaisir de me sentir si bien rejoint dans ma façon de voir. On dirait que tu es venue lire dans mes pensées.

J'avais fait allusion à ce que tu dis. Je l'ai oubliée à la transcription. Pour moi, un coupe se résume ne se résume pas à 1+1= 1, ni 1+1=2, mais 1+1=3. Il y a les 2 membres du couple (2) et le couple lui même qui a comme sa vie propre.

Ça résume ce que tu as si bien formulé: ne pas vouloir faire un, que chacun conserve précieusement son unicité, sa différence, sa personnalité qui lui est propre. Sa liberté. Je parle ici de la vraie liberté, celle de l'âme, pas celle qui permettrait d'aller papillonner ailleurs. Je ne crois à la survie d'un couple qui ne fait qu'un. Je pense même que bien des ruptures amoureuses sont causées par cette conception.

Au delà de tout ça, même si je suis plus que d'accord avec tout ce que tu dis, il y a à mon avis un autre élément essentiel que je place une coche plus haut. Mais ça demeure une opinion personnelle et celle du curé.

Jackss a dit…

Réjean,

Tu as tout à fait raison. J'ai répondu à Zoreilles avant de lire ton message. Ta précision est très pertinente.

le but de l’exercice au sujet de ce sondage, n’est pas de savoir ce que nous en pensons chacun de notre côté, mais de trouver la réponse que le prêtre avait donnée à tous ces jubilaires.

C'est vrai pour le sondage. La réponse est dans les choix. Mais en même temps, le sondage est un prétexte, un déclencheur. Et j'ai vraiment le goût de connaître l'expérience personnelle de tous ceux qui ont la gentillesse de faire un détour ici. On peut improviser. Improviser selon son inspiration.

Jackss a dit…

Une jeune tante m'a laissé le message suivant:

J'ai bien hâte de savoir quel point commun a remarqué ton curé chez les couples qui durent .
Moi j'en ai remarquée un chez des couples de mes connaissances
Paul et Rollande, un neveu et une nièce Champagne
C'est L'ADMIRATION
On le voit lorsqu'ils se regardent!

marguerite a dit…

Ma réponse sera toute simple: la liberté dans le respect de l'autre.
J'ajoute le hasard: choisir et aimer une personne quotidiennemnt toute notre vie relève du hasard.....
Je suis mariée depuis 36 ans....et c'est ce que le curé nous a souhaité.......

Zoreilles a dit…

Est-ce que j'ai le droit à un deuxième essai? Je procéderai cette fois par élimination...

J'élimine d'emblée « la passion », parce qu'on sait bien qu'elle ne dure pas. J'élimine aussi l'option « les enfants », certains couples savent durer en ayant fait le choix de ne pas avoir d'enfants ou alors la vie en a décidé ainsi à leur place, « les mêmes goûts », c'est pas sérieux, là, on sait bien que les contrastes s'attirent? « La peur d'être seul »... On ne construit rien de solide sur la peur. « Incidences financières », tu veux rire?

Donc, parmi les choix restants, je crois que ton curé aurait dit « savoir pardonner ». Maintenant que j'y pense, c'est ce que mon expérience m'amène à croire. Je vais de ce pas répondre à ton sondage!

Jackss a dit…

Bonjour Marguerite,

Je suis mariée depuis 36 ans....et c'est ce que le curé nous a souhaité.......

Le curé vous a souhaité de rester mariés pendant 36 ans? Comme ça, tu es libre maintenant. J'ai bien hâte de te voir.

Jackss a dit…

Bonsoir Zoreilles,

En y regardant de plus près, j'ai vu que j'avais mal formulé ma question. J'avais écrit "selon vous". Tu avais donc raison de ne plus penser au curé.

Quand je parle des enfants, je fais référence à l'hypothèse que certains couples restent ensembles toute leur vie pour ne pas faire de peine à leurs enfants ou ne pas les pénaliser.

Laure a bien aimé ton commentaire. Ta vision du couple est tellement proche de la nôtre. Elle a ajouté que tu es toute une Zoreilles! Moi j'aurais dit toute deux Zoreilles, mais je lui laisse le droit de s'exprimer comme elle veut.

Jackss a dit…

Je viens de me faire une blague à moi-même et je n'ai pas pu m'empêcher de rire.

En regardant mes derniers billets, je me suis dit que je passais vite du club de danseuses à l'église.

Aucun rapport avec le présent billet.

marguerite a dit…

Exactement....mais je dois ajouter que ce curé était un petit comique, !!!!!hahahahaha!!!!!
Voilà ce qui arrive quand on ne relis pas nos textes...il y risque d'interprétation.
Mon commentaire n'est pas trop sérieux....comme le mariage en fin de compte!
Savoir rire ensemble est-ce la bonne réponse?

Jackss a dit…

Tant qu'à être hors d'ordre, voici une information pour vivre plus longtemps, donc fêter le plus d'anniversaires de mariage possible.

Il y a un moyen pour déterminer l'âge d'un pneu. Regardez sur le pneu, il y a le nom du fabricant, la grandeur et d'autres détails, mais à la fin des détails vour remarquerez 3 ou 4 chiffres qui sont l'âge du pneu.

= 237 veut dire - fabriqué la 23e semaine de 1997,

= 463 veut dire - fabriqué la 46e semaine de 1993,

= 1402 veut dire - fabriqué la 14e semaine de 2002,

= 5107 veut dire - fabriqué la 51e semaine de 2007, etc.
Avec l'âge ça devient dangereux, car lors de la conduite de l'auto le pneu peut se détériorer, se décomposer.

Vos pneus ne devraient pas être plus âgés que SIX ans ceci selon le programme 20/20.

Jackss a dit…

J'aime bien ton commentaire, Marguerite.

Je ne peux te dire si savoir rire est la bonne réponse. Mais j'aime bien ta réflexion. J'ajouterais même que la taquinerie est un trè bon indice de la santé d'un couple.

Personnellement, je peux dire que si je ne taquine pas quelqu'un, c'est inquiétant. Je ne ris que de mes amis.