mardi 28 octobre 2008

Retour sur terre


Il m'est arrivé souvent d'entendre parler de coïncidences étranges, suite à un décès. Ici même, sur des blogues que je fréquente on a abordé le sujet. Cet univers me fascine d'autant plus que j'ai été personnellent témoin de phénomènes dignes de la cinquième dimension.

Par exemple: des signes qui donnent l'impression de la présence invisible d'un parent ou un ami disparu. S'agit-il de hasards, de coïncidences , de création de notre cerveau survolté par les émotions?

Ce sera l'objet de mon prochain billet.

10 commentaires:

Courrier Noir .... a dit…

Mon ami,
Je sens que ça va être très intéressant.

Je t'embrasse,
Sueanne

Jackss a dit…

J'espère et je cois qu'il en sera ainsi, Sueanne.

Mon idée n'est pas d'épater, faire du sensationalisme, influencer les croyances profondes de qui que ce soit. Je veux tout simplement partager en toute honnêteté et en toute simmplicité certains faits vécus porteurs d'espérances. Je veux le faire sans pour autant prétendre à des certitudes.

Pour résumer ma penser, je citerais une chanson de Jacques Brel: Et si c'était vrai...

Âme Tourmentée a dit…

Bien hâte de lire ce billet, car ce sujet me fascine tout autant!

-xxx-

Jackss a dit…

Merci de ton intérêt, Âme

C'est toujours un plaisir de te voir. Bien hâte de voir le billet? Bonne nouvelle: il sera publié avant ton prochain anniversaire de naissance.

Bonne journée, malgré la pluie d'automne...

Courrier Noir .... a dit…

J'ai un tendre sourire pour la photo qui accompagne ton article. Je m'explique :

Dans la Genèse, le Corbeau, en allant vérifier si la terre réapparaît après le déluge, devient un symbole de perspicacité. Ailleurs dans la Bible, il apporte du pain dans le désert au prophète Isaïe, ainsi qu'aux ermites Antoine et Paul. Certains saints chrétiens sont même accompagnés de corbeaux : Benoît, Boniface, Oswalde et Meinrad ; et St Vincent fut défendu de l'attaque des carnassiers par des corbeaux. Selon une légende Ukrainienne, les corbeaux au paradis possédaient un plumage multicolore, mais après la chute d'Adam et Ève, ils se sont mis à manger des charognes, et leurs plumes sont devenues noires. Cette légende dit aussi que les corbeaux retrouveront leur beauté et un chant harmonieux à la fin des temps, dans un paradis nouveau.

Le Corbeau est aussi un symbole de la solitude, de la retraite volontaire, c'est-à-dire de l'isolement destiné à atteindre un niveau de conscience supérieur. il est aussi un symbole de l'espoir, son croassement répétitif voulant dire "demain, demain" en latin.

J'aime beaucoup regarder les photos qui accompagne les billets que je lis.

Je t'embrasse,
Sueanne

Sourcil Jaune a dit…

À lire absolument!

Réjean Mélançon a dit…

Jacques,

Tu as pris une sage décision, en modérant les commentaires sur ton blog. C'est ce que je fais sur mon blog des questions existentielles de Joreal et c'est ce que je fais désormais sur la Porte Bleue.

Mieux vaut en effet, éviter les dérapages qui ternissent les bonnes discussions.

J'ai bien aimé l'image du pot de fleurs :-)

Bonne soirée !

Jackss a dit…

Bonsoir Sueanne,

J'ai trouvé très captivants les détails sur le corbeau. C'est tout simplement passionnant. Je n'en connaissais aucun. Cette photo me parlait beaucoup. Elle me parle encore davantage. C'est drôle de voir comment, par hasard, il exprime beaucoup de dimensions que j'avais à l'esprit.

Réjean,

J'ai fait le lien avec ta façon de procéder. C'est sage. Si tu as réussis à attraper les fleurs au vol, tu pourras les partager avec Suanne. J'en avais prévu aussi pour elle, sur le même billet.

Sourcil Jaune,
Tu veux absoluement qu'on lise quelque chose ?

Réjean Mélançon a dit…

Partager mes fleurs avec Sueanne, (rire) je ne suis pas égoïste, je veux même les lui donner toutes, tant elle a un beau sourire !!!

Courrier Noir .... a dit…

Je ne sais quoi dire, je vous remercie sincèrement pour les fleurs, Merci Jack, Merci Jean pour votre gentillesse.

Je vous embrasse très fort tout les deux,

Sueanne