mercredi 25 août 2010

Anticosti: Ile mystérieuse

Je vous ai promis gros et je suis aussitôt disparu, laissant planer le mystère. Ce long silence fut bien involontaire. Et je n'attendrai pas une commission d'enquête avant de vous révéler tout ce que je sais. Je me retiens pour ne pas vous parler de la Commission Bastarache. Je me permets tout de même de vous laisser le commentaire de Vincent Marissal.

Pour l'Instant, je vous promets de vous parler franchement sur tout ce qui a retenu mon attention sur l'Ile d'Anticosti. L'Ile d'Anticosti, c'est un endroit unique au monde. On y voit des choses étonnantes. Cliquez sur le lien pour en avoir un bref aperçu.



Je vous parlerai de l'Ile, ses beautés, ses secrêts, ses mystères, ce qu'on en sait, ce qu'on ne sait pas, ce que l'on ne veut pas que l'on sache. Certaines pages de son histoire même récente ont été déchirées. Son avenir est laissé dans le noir pour des raisons bien évidentes. Et ça tombe bien, l'Ile est pratiquement isolée de la civilisation. En plus, tout le monde a les yeux rivés ailleurs.

Avec un gouvernement se permettant les pires excès, le silence est d'or. Il ne veut pas parler quand il devrait et il parle quand il ne devrait pas.

Il a enfreint les règles émises par le juge Bastarash. Des décisions capitales se prennent vite.
...

Le fait que la Commission Bastarache attire tous les regards fait peut-être un peu son affaire. C'est l'occasion idéale pour nous en passer des petites vite, comme par exemple le forage de 4 puits de pétroles sur l'ile d'Anticosti. Un sacrilège à mon avis. Pour plus de détails cliquez sur forage par Petrolia.

Voir aussi ce lien fort intéressant: Forage 2010 sur Anticosti

Et si au moins, le Québec pouvait en profiter. Mais non. Hydro-Québec dont nous sommes propriétaires a vendu les droits de prospection à l'entreprise privée pour des peanuts.

Pétrolia achète les droits pétroliers d’Hydro-Québec sur Anticosti

Rimouski, le 29 janvier 2008 – Pétrolia (PEA-TSX-V) est heureuse d’annoncer qu’elle s’est portée acquéreur de tous les intérêts d’Hydro-Québec sur les permis d’exploration pétrole et gaz situés sur l’île d’Anticosti. Au Québec, c’est sur l’île d’Anticosti que l’on a découvert les meilleures caractéristiques réservoirs tant du point de vue de l’épaisseur des zones poreuses que de leurs fortes capacités de production.

En contrepartie d’une redevance prioritaire sur la production pétrolière, Pétrolia s’est portée acquéreur des droits d’Hydro-Québec sur 35 permis d’exploration sur Anticosti, soit sur 1 576 794 acres (6 381 km2). Avec cette entente, la Société se substitue à Hydro-Québec et devient par conséquent partenaire de Corridor Resources (CDH TSX) dans l’exploration de ces permis.

Avec cette nouvelle acquisition, la Société détiendra un intérêt dans 21 % de tous les permis d’exploration émis au Québec soit, 3 689 009 acres. En plus d’être opérateur sur la majeure partie de ces permis, Pétrolia détient également un droit de premier refus sur un autre 8 % du territoire sous permis (1 454 289 acres).
Pour en savoir plus, cliquez sur Petrolia.

Je vous prie d'excuser cette parenthèse. Je vous reviendrai avec les charmes de l'ile dans le prochain billet.

Et la finale du voyage vous dévoilera un côté de moi pas nécessairement évident. Et oui, j'ai pété un plomb. Vous comprendrez pourquoi.

À suivre...

10 commentaires:

Air fou a dit…

Bravo pour ce commentaire extrêmement pertinent. Charest ou l'art de dévier la conversation. Pas un détour improvisé, ça. Je ne crois pas qu'il soit bien content du tribunal Bastarache, mais cela est un petit pansement sur la non commission d'enquête qu'il voulait à tout prix éviter. Et pour cause...

C'est ce qui ressort de plus en plus dans l'évitement des questions du non-mandat Bastarache.

Le sort du Nord du Québec se joue beaucoup actuellement : mines, pétrole, gaz, environnement, fonte des glaciers, malheur des animaux, des habitants survolés par des avions militaires, frontières, exploitation du grand Nord, pétrole encore, passage, etc.

Silence, on joue...

Anticharest, l'ile du bonheur.

Zed

Zoreilles a dit…

Tu attires notre attention, et c'est très bien que quelqu'un le fasse, sur ce qui se joue sournoisement dans le golfe St-Laurent, près d'Anticosti, et aux Iles de la Madeleine, en rapport avec l'exploitation du pétrole. Qui c'est qui tire les ficelles dans ces grands projets? Sûrement pas nos gouvernements. André Cailler, ex-président d'Hydro-Québec n'est-il pas à la tête de Pétrolia depuis quelques années?

Zed a raison, ce qui se passe dans le Nord et partout se trame dans la plus parfaite indifférence, j'oserais même parler de l'ignorance de la plupart du monde, ceux et celles qui pourtant ne font plus confiance à Charest depuis belle lurette et pas non plus à Bellemare, parce qu'on ne croit pas à son soudain, irrépressible mais tardif examen de conscience. Le texte de Marissal, on serait plusieurs à avoir pu l'écrire, on n'apprend rien de neuf là.

La réaction qu'on aurait le goût d'avoir, ce serait de s'en sacrer pas mal, de faire sa petite affaire sans chercher le trouble, sans rien creuser, ne pas trop savoir... Je n'y arrive pas et je me demande tout le temps comment se fait-il que ce sont des blogueurs qui parlent de ça? Où sont les analystes politiques, les journalistes qui observent notre société dans son contexte, en connaissance de cause, avec son développement anarchique qui ne vise qu'à enrichir quelques-uns au dépends de la majorité? Qui va sonner l'alarme pour réveiller le monde?

Les communicateurs les plus chevronnés, les plus puissants, sont à la solde de ces compagnies.

Jackss a dit…

Bonjour noble Z

Tu n'as pas pris de temps à réagir et tes propos ont eu l'art de me plaire.

Je crois que Jean Charest a créé la Commission Bastarache sous le coup de l'émotion, pour ne pas dire de la panique.

Jean Charest n'est pas un bon tacticien. La stratégie n'est pas sa force. Il semble être mal conseillé et je crois qu'il fréquente de mauvais compagnons, ce qui ne l'aide pas.

Le plus triste, c'est qu'il prend des décisions dont les grâves conséquences seront souvent irréversibles. Les trésors du Québec qu'il cède, les désastres environnementaux qu'il crée, toutes les générations futures les subiront. Ils paieront longtemps en plus d'être pénalisés.

Tu l'as bien compris et je m'en réjouis. J'ai bien aimé ta formulation: Silence, on joue.

Jackss a dit…

Zoreilles

Tu vois clair. Tu es bien renseignée, à l'affut de ce qui nous touche, particulièrement en région. Tu es ma jumelle de l'autre bout du nord. Et tu as raison: André Caillé, ancien VP d'Hydro joue un rôle clé. Comme par hasard l'ancien PDG de la société d'État Hydro Québec est maintenant le l'Association pétrolière et gazière du Québec.

Voir un lien fort intéressant sur ce qui se brasse actuellement sur l'ile d'Anticosti: Forage 2010 sur Anticosti

Après avoir lu ceci, ce que j'aurai à raconter sur les merveilles de l'Ile prendront une toute autre signification.

Air fou a dit…

Noble J, merci.

Tu m'as piqué la motivation pour étayer le billet commencé. Grâce aux blogueurs/ses éveillés, je suis au Québec, nous le partageons enfin, même sans voyager en réel.


Zoreilles,

Twitter est en train de banaliser l'actualité à un tel point.......... En 144 car., on te dit ce qui se passe au moment où ça vient d'arriver, à la commission B. Plus vite digéré.

L'information. In : dedans, intériorisation; formation :, action de mettre en forme, manipulation d'un objet plastique.

Et les blogues furent intégrés aux grandes chaines d'info. Espérons qu'ils soient indigestes avant que l'on paie officiellement pour les tenir et aller lire ceux des autres.

Zed

Air fou a dit…

Noble J

Piqué comme taquiner (piquer la curiosité)et non comme volé... Confucius a jeté de la confusion dans mon vacapatibulaire sans que je m'en rende compte.

Zed ¦D

Jackss a dit…

Hello Air fou

Sol peut aller se rhabiller. Je vois que tu es de taille à porter le costume. J'aime bien tes commentaires pas fous du tout!

Jackss a dit…

Zoreilles

Le gouvernement Charest se plaisait à dire qu'il était très conscient des besoins des régions. Or il vient de fermer les dispensaires de Baie Johan-Beetz et Natashquan. Il n'y aura plus d'infirmière sur place dans ces deux localités.

Une soixantaine de manifestants sont présentés la semaine dernière à l'hôpital de Havre-Saint-Pierre pour protester. Nous étions à Sherbrooke. Ceux qui travaillaient ont été très émus de reconnaître Gilles Vigneault dans la foule de manifestants de Natashquan.

Zoreilles a dit…

Jacks,

J'ai entendu ça la semaine dernière dans les bulletins de nouvelles de la Première Chaîne de Radio-Canada. On y présentait des témoignages, des extraits d'entrevues avec des gens de ces deux villages, qui vivent maintenant dans une grande insécurité, n'ayant plus accès à des soins d'urgence et services de santé essentiels près de chez eux, dans un délai raisonnable. Je trouvais ça touchant et criant de vérité, cette réalité-là, elle n'émeut pas grand monde mais elle existe aussi dans une région comme la mienne, je le sais pertinemment.

Est-ce qu'on peut prévoir à l'avance quand est-ce qu'on fera une crise de coeur, qu'on sera blessé dans un accident de voiture ou qu'un enfant fera une crise d'asthme?

Gilles Vigneault a réussi à alerter l'opinion publique et émouvoir le personnel soignant du Havre parce qu'il profite (avec une grande sensibilité et un sens de engagement qui l'honore) de sa notoriété et des tribunes qui lui sont offertes pour prendre position sur ces enjeux importants mais hélas, ce ne sera pas suffisant.

Jackss a dit…

J'ai tout manqué ça, Zoreilles

Je n'ai quitté le coin qu'une seule fois depuis le congé de Pâques. Et il fallait que ça se passe à ce moment. J'aurais bien aimé y faire de la photo. Il y a des filles de l'hôpital qui ont trouvé Vigneault bien beau. Il faut croire que lorsqu'on aime, ça aide.

Aux dernières nouvelles, il semble qu'il y ait un sursis d'accordé avant la mise en application des coupures de service. Conclusion: ça vaut la peine de manifester ses désaccords.