jeudi 5 février 2009

Une vieille dame, deux officiers


Doit-on se méfier des personnes âgées au volant? Tout un débat!

Suis-je dangeureux au volant? Certainement! Et plus qu'on pense! . Certains disent qu'il est préférable que ma fourgonnette ne parte pas. Elle a plus de difficulté à arrêter qu'à partir.

Si un homme âgé est un danger au volant, imaginez une dame âgée. Surprenant!

Une dame âgée se fait arrêter par la police.

LA FEMME ÀGÉE : Y a-t-il un problème, officier ?

OFFICIER: Oui madame. J’ai bien peur que vous alliez a une vitesse excessive.
LA FEMME ÂGÉE : Ah oui??

OFFICIER: Est-ce que je peux voir votre permis de conduire, svp ?
LA FEMME ÂGÉE : Bien, je te le donnerais mais j’en ai pas.

OFFICIER: Vous en avez pas ?
LA FEMME ÂGÉE : Non. Je l'ai perdu il y a 4 ans pour conduite en état d'ivresse.

OFFICIER: Je vois… Est-ce que je peux voir vos papiers d'immatriculation.
LA FEMME ÂGÉE : Je ne peux pas cela non plus.

OFFICIER: Pourquoi donc ?
LA FEMME ÂGÉE : J’ai volé cette voiture.

OFFICIER: Vous l’avez volée ?
LA FEMME ÂGÉE : Oui, et j’ai tué et enterré le propriétaire.

OFFICIER: Vous avez fait quoi! ?
LA FEMME ÂGÉE : Les parties du corps sont dans des sachets en plastique dans le valise arrière si vous voulez les voir?

L’officier regarde le femme et se retire lentement dans sa voiture tout en réclamant du support. Après quelques minutes 5 voitures de police entourent la voiture. Un cadre supérieur approche lentement la voiture, tenant son pistolet.

OFFICIER 2 : Madame, veuillez faire un pas hors de votre véhicule !

La vieille dame sort de son véhicule.

LA FEMME ÂGÉE : Y a-t-il un problème, officier ?

OFFICIER 2 : Mon collègue ici me dit que vous avez volé cette voiture et avez assassiné le propriétaire.
LA FEMME ÂGÉE : Assassiné le propriétaire ? Etes vous sérieux ? !

OFFICIER 2: Oui, pourriez vous svp ouvrir la valise de votre voiture?
La femme ouvre le valise n'indiquant rien de plus qu’une valise vide.

OFFICIER 2 : Est-ce votre voiture, madame ?
LA FEMME ÂGÉE : Oui, voici les papiers d'enregistrement. Le 1er officier est tout fait surpris.

OFFICIER 2 : Mon collègue me dit que vous n'avez pas de permis de conduire.
La femme fouille dans son sac main retire son permis et le donne à l’officier. L’officier examine le permis attentivement.

OFFICIER 2 : Merci madame ; mais moi je suis un peu confus, car j'ai été averti par l’autre officier que vous n’aviez pas de permis, que vous aviez volé cette voiture, et que vous aviez assassiné et enterré le propriétaire !
LA FEMME ÂGÉE : Je gage que le maudit menteur vous a aussi dit que j’allais trop vite.




Mefis toi des dames matures !

7 commentaires:

Jackss a dit…

J'aime bien cette histoire rafraichissante. Quand la situation devient triste à pleure, alors, je veux rire.

C'est un phénomène tout à fait normal de touut te société qui se respecte.

Pierre F. a dit…

Salut Jackss,

Ah, l'expérience de la vie, ça n'a pas de prix. Très drôle. loll

Jackss a dit…

Bonjour Pierre,

Une petite devinette pour toi ce matin. As-tu reconnu la vieille dame sur la photo du bas? C'est un film qui a fait le bonheur de bien des animateurs de cinéma il y a quelques années déjà.

Encre a dit…

Hahahahaha - j'essaierai ça, la prochaine fois ;-)

Pierre F. a dit…

C'est Maude, bien sûr. Un excellent film, très drôle, qui porte également à réflexion sur les conventions, les préjugés et les fondements de l'amour véritable. Un film à voir pour ceux qui ne l'ont pas vu.

Françoise a dit…

Maude ? de Harold et Maude ?
J'ai adoré ce film !
A voir, et revoir !

Jackss a dit…

@Pierre,

quelle belle culture tu as! Quand j'ai posé la question j'avais déjà le sentiment que ta réponse viendrait facilement et rapidement.

@Françoise,

Tu as du goût et du raffinement, à n'en pas douter. C'est en effet un film à revoir. J'adore ce genre de personnage.

L'histoire que je raconte, je l'ai reçu suite à une pièce jointe à un courriel de ma belle-soeur Raymonde. Elle s'y connait.

Quand j'ai lu la blague, j'ai tout de suite pensé à Maude. Ce n'est donc pas par hasard que j'ai voulu placer la photo que j'ai mise.