samedi 1 janvier 2011

Bonne année 2011



Bonne année! Non. Ce n'est pas le paysage que l'on voit présentement. Ces photos ont été prises en janvier 2009, soit au moment de notre arrivée, il y a déjà deux ans.

L'année dernière (2010), il n'y a pas eu de neige. Tout le monde ici prie le ciel pour en avoir cet hiver. L'année commence. Et je pense à mes résolutions du nouvel an. Qu'est-ce que je souhaite de différent? Je réfléchis. En fait, je me demande même si mon blogue va continuer, si je vais lui accorder autant de temps ou le fermer. Je crois que tous ceux qui ont un blogue se posent cette question périodiquement.

Ce n'est pas le plaisir qui est en cause. J'adore laisser mes réflexions, mes photos, échanger. Mais le temps est une denrée rare, même à la retraite. À défaut de prendre des résolutions formelles pour la nouvelle année, je me permets tout de même de réfléchir sur ma façon d'utiliser le temps qui fuit si vite. Je découvre comme jamais jusqu'à quel point il est précieux.

Bonne année à vous tous que j'ai tant de plaisir à retrouver ici.


Cette photo a été prise chez notre amie Johanne chez qui nous avons pris notre souper du nouvel an. Elle adore les décorations, vous l'aurez deviné. Elle y met tout son coeur.


Il est d'usage de se souhaiter bonne santé en début d'année. Comme le dit si bien notre amie Lise, dans son commentaire qui suit le billet, la santé est maintenant un bien précieux. On peut moins se fier sur notre système de santé.
Le tiers des québecois n'ont pas accès à un médecin de famille. Il faut se prendre plus en main.
Faites le test: Quel est l'âge biologique de votre corps?

17 commentaires:

seb haton a dit…

Quel que soit ton choix, il sera respecté.
En attendant, je te souhaite une belle année 2011 à titre personnel, et une année pleine d'espérance et de courage pour le humanité toute entière,
sébastien

Jackss a dit…

C'est une bonne idée de penser à formuler des souhaits pour le bien de l'humanité, Seb. Elle en aura besoin, c'est sûr. Et le mot courage que tu utilises est bien approprié. Il en faudra beaucoup, à tout le monde, partout, souvent.

L'année qui vient risque de nous réserver bien des surprises. Heureusement, il y en aura aussi des bonnes. Et parmi elles, je me permets de t'en souhaiter particulièrement en lien avec tes écrits.

femme russe a dit…

J'adresse mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année 2011

Accent Grave a dit…

Bien des gens semblent heureux que l'année 2010 prenne fin. J'en suis. Puisque la vie se compte en années, nous croyons que chaque tranche de 12 mois est indépendante, comme si au 31 décembre nous pouvions appuyer sur un bouton « reset »!

Étranges ces humains!

Plus froidement, je ne peux faire semblant que la population mondiale n'augmente pas, que des puissances tels la Chine, l'Inde et le Brésil ne consomment pas d'avantage, que l'Iran ne constitue plus une menace pour les Israéliens, que la Corée du Nord n'a plus un fou à sa gouverne, que de plus en plus de pays en croissance ne convoitent pas les mêmes ressources naturelles de plus en plus rares, que si la croissance économique pouvait être éternelle.

Bref, je ne prédis pas grand chos de bon sur le plan mondial.

Après avoir peint ce noir tableau, rien ne m'empêche, sur le plan personnel, de vous souhaite r une Bonne Année 2011!

Accent Grave

Lise a dit…

Bonjour Jacks,

bonne année, puisque c'est la tradition, et surtout de la santé, c'est vraiment le plus important ( avec les hôpitaux débordés, faut pas être malade!). Et dans l'immédiat je vous souhaite de la neige, tes photos sont ce que devrait être l'hiver chez-vous; pas de neige en janvier sur la Cöte-Nord c'est inimaginable, et désolant...

Je vois que tu t'interroges à propos de ton blogue; j'espère qu'il continuera, ce serait dommage sinon pour nous tous. Il est unique par sa richesse de renseignements, et serait parfait sans compteur (j'haĩs ça c't'affaire là!) indiscret. J'essaie de faire de l'humour; c'est ta maison virtuelle et tu as le droit de la meubler comme tu veux. Bon dimanche Jacks!

:-)

Lise ♥

Jackss a dit…

Bonne et heureuse année, femme russe

Merci pour tes bons voeux arrivés juste à temps pour le Nouvel An. Je les ai accueillis avec contentement.

Il y a de la neige chez vous? La nôtre se fait prier.

Jackss a dit…

Bonne année malgré les mauvaises augures.

Un augure, selon le dictionnaire, c'est un prêtre chargé d'observer certains signes dans le but d'en tirer des présages.

Je suis tout à fait d'accord avec toi: certains signes ont de quoi inquiéter. Si 2010 est garant de 2011, alors j'aimerais mieux sauter quelques années.

Je nous souhaite donc à tous de trouver la clairvoyance qu'il faut pour reconnaître ceux qui méritent notre appui et ceux contre qui il faudrait faire front commun.

Sincèrement, j'ai été très heureux de recevoir ici tes bons voeux.

Delphinium a dit…

Bonne année à toi aussi cher ami! Avec tout ce qu'il faut pour être heureux et pourquoi pas un peu de neige!
Moi j'ai décidé de boire moins de champagne pendant quelques jours, j'ai encore l'estomac plein de bulles. Quant au blog, je l'ai fermé pendant quelques jours car j'ai reçu des menaces, une longue histoire. Il y a toujours des gens méchants qui se baladent autour de nous. J'en ai fait l'expérience le 30 au soir, et j'ai eu peur pour mon blog, qu'il soit pourri par des commentaires méchants. J'ai laissé passer quelques jours et on verra comment les choses vont se dérouler, mais j'estime que ce n'est pas pour un imbécile que les autres amis ne devraient plus pouvoir passer pour me dire bonjour. Voilà pour la petite histoire. Le blog doit rester une source de joie et non de stress, voilà une bonne résolution 2011. mille bises

Jackss a dit…

Bonne et heureuse année, Delphinium

Je te souhaite tout au long de l'année un ciel aussi bleu que celui que nous avons présentement. Pas un seul nuage. Le ciel d'ici est souvent comme ça. Et avec une neige bien blanche, c'est féérique, une invitation à la marche.

J'ai été très heureux de ton retour dans cet univers aussi vrai que virtuel. Il me semble que tu as une place de choix, un fauteuil bien rembourré qu'on ne peut laisser vide longtemps.

Je suis sensible à ce que tu racontes au sujet de ton blogue.

Zoreilles et moi, nous avons déjà été animateurs de forum de discussion, bien avant l'existence des blogues. Nos services avaient été retenus par Sympatico, l'hébergeur internet le plus populaire au Québec à ce moment.

Comme animateurs, il fallait s'occuper de ce qui se passait sur nos forums. Nous avions des privilèges permettant de bloquer des interventions, les censurer, couper des accès, intervenir comme animateurs ou calmer le jeu.

C'était fascinant, mais aussi préoccupant par moment. Il y avait toujours des malades qui prenaient plaisir à gâcher l'ambiance et même créer un climat de violence parfois intolérable. Les termes qu'ils utilisaient étaient grossiers, vulgaires et menaçants. Il s'en prenait à la personnalité et à la vie privée des participants ou animateurs.

Je me souviens d'un monsieur qui avait réussi à semer la pagaille de façon inquiétante. Nous avions réussi à repérer l'individu, avec l'aide de Sympatico. Trois ou quatre personnes se sont présentés à son domicile, sans prévenir. Il y avait la responsable des forums, un informaticien et quelqu'un d'autre dans l'escouade envoyée sur place.

Le responsable de toutes nos émotions ne correspondait pas du tout à l'image projetée dans nos têtes. Il s'agissait d'un informaticien distingué, bon père de famille. C'était souvent le cas. J'ai déjà eu connaissance d'une professionnelle toujours adéquate à son travail, réservée, polie selon les exigences de sa profession. Se défouler sur internet lui semblait un moyen de défouler en dehors du travail.

Quant à mon expérience actuelle de blogueur, je l'adore. Le problème n'est pas là. Au contraire! L'expérience me plait trop et je suis attaché à ceux que je côtoie dans cet univers. Il me faut beaucoup de discipline pour ne pas trop y passer d'heures par jour.

C'est plus à ce niveau qu'il me faudra travailler.

Merci d'être là. Et je te souhaite de trouver la quiétude sur ton blogue.

Jackss a dit…

Bonne année Lise

Merci pour tes voeux, en particulier en ce qui concerne ma santé. Tu as raison, nous ne pouvons plus nous permettre le luxe d'être malades. Dans mon cas cependant, je me sens comme privilégié.

Ma santé ne me joue pas de tours, Laure a toujours travaillé dans des hôpitaux où il est facile de se faire des amis. Et l'Hôpital de havre-Saint-Pierre à trois coins de rue d'ici ne connait pas les problèmes d'engorgement des grands centres. Quoique... avec les travailleurs venus d'ailleurs pour les gros chantiers de barrage, il semble que c'est un peu moins bon.

J'ai souri en voyant tes commentaires sur mon compteur. Je l'ai pris comme une marque de confiance. Mais je vais tout de même le garder pour quelques jours encore. Ces données m'intéressent. Reste à savoir si je pourrais les rendre invisibles.

seb haton a dit…

Je te remercie également, cher ami, notamment pour n'avoir pas relevé la splendide liaison "le humanité" :))

Pour le reste, je suis comme je te l'ai déjà dit optimiste et volontaire par respect pour les enfants de mon frère, ceux de mes amis et cousins, parce que l'amour que je leur porte implique que je crois en l'avenir de l'humanité.
Voilà le sens de mes vœux collectifs,
séb

Zoreilles a dit…

D'abord, le plus important, tous mes voeux de santé et bonheur à toi, à Laure, à vos proches, en ce début d'année où l'on aimerait bien pouvoir appuyer sur le bouton « reset » comme le soulignait si justement Accent Grave!

Je n'en reviens jamais comme on est souvent rendus à la même place en même temps, toi et moi... Tu remets aussi en question l'existence de ton blogue? Je n'arrête pas de le faire depuis quelques mois, pour mille raisons, la principale étant que j'ai perdu l'innocence de mes débuts en janvier 2007, que j'ai toujours peur de tomber dans le journal intime et que je ne ressens plus l'effervescence à laquelle je carburais et que je retrouvais dans mon réseau qui maintenant s'effiloche et disparaît tranquillement.

Mais j'aime tellement, comme toi, écrire et communiquer, échanger avec des gens que je ne pourrais plus croiser autrement. Je continue donc sur l'air d'aller, sans grande conviction. Ce sont les commentaires qui me nourrissent. Pour combien de temps encore? Je l'ignore. Avant, je t'aurais dit que j'allais être la dernière à fermer mon blogue, maintenant, je ne sais plus.

En tout cas, c'est une question qu'on n'a pas eu à se poser avec nos forums chez Sympatico, ils nous ont fermé ça dans la face sans crier gare! J'ai aimé « t'écouter » parler de nos expériences d'animateurs de forums à la fin des années 90. Qu'est-ce qu'on en a connus, des phénomènes virtuels! Te souviens-tu de la capotée qui m'avait volé mon identité virtuelle? C'était horrible, un vrai cauchemar, j'en suis restée un peu traumatisée. Elle m'imitait à merveille et semait la pagaille en insultant du monde, en mon nom, sous mon pseudo de Zoreilles, je ne fournissais pas à la suivre à la trace et rétablir les faits, essayant d'expliquer qu'elle était fausse, que j'étais la vraie mais on ne remarquait pas la petite différence à peine perceptible, on me croyait très affectée psychologiquement, on ne me reconnaissait plus. Je ne souhaite ça à personne.

Mais nous n'en sommes pas là avec nos blogues, heureusement qu'on pourrait toujours évincer un intrus, supprimer un commentaire violent, accusateur, irrespectueux, etc. Dans mon cas, le « hacker » était une femme, on l'a su plus tard, Ghislaine la connaissait, Yvon aussi, elle était bipolaire, elle avait beaucoup de classe mais une santé mentale fragile. Elle était à l'aise financièrement, avait beaucoup de temps libre, des connaissances en informatique et en programmation, des études en langue française, elle savait déjouer tous les pièges et s'amusait à en créer.

J'ajoute un voeu à notre année 2011 : Je nous souhaite de retrouver le goût de bloguer comme avant.

Jackss a dit…

Et oui Zoreilles, on dirait que nos destins sont liés. Nous avons commencé le même jour, par hasard ou par sychronicité.

Dès les premiers instants, il s'est créé quelque chose d'unique, une vraie complicité. Et le jour où tu vas tirer le fil qui éteint ta lampe, la mienne subira le même sort, comme par magie.

Je me reconnais toujours dans ce que tu dis et je m'émerveille encore, après d'une dizaine d'années, par cette façon si magnifique que tu as d'illuminer nos moindres sentiments.

Après réflexions, je suis sûr de continuer à m'exprimer ici jusqu'à ce que je rentre dans ma patrie de l'Estrie. Il reste trop a dire, trop à faire, trop d'expériences à partager. Ce que l'on vit seuls, simplement pour soi, ça manque de reliefs.

Mais chaque fois que tu y mets ton grain de sel, tout prends son sens.

Bonne annee, Zoreilles. Et merci de si bien donner de la couleur à ce qu'on exprime.

Hala M* a dit…

J’ai tellement de choses a te dire Jackss… et tellement de choses a partager. Je sais aussi combien tu es curieux pour comprendre mon monde… j’aimerai pouvoir continuer à te lire, même si ces derniers temps j’ai eu besoin de me déconnecter pour mieux me retrouver.
Ces derniers mois, découvrir ta vie, fut un délice… et voyager avec toi m’a permis de rêver, et de continuer à croire en demain. Alors pour cette nouvelle année, je souhaite que tu ne cesses d’écrire et de nous faire partager tes histoires, tes opinions et même tes coups de gueule. J’aimerai pouvoir continuer à parcourir le monde grâce a tous les amis blogueurs qui m’ont ouvert leurs cœurs et leurs bras.
Jackss… c’est si peu dire que je te souhaite une bonne année. Je te souhaite tant de belles choses dans mon cœur. De la santé pour les jours à venir. Du bonheur…. Et des rêves !!!!
Grosses bises de sous la pluie de Beyrouth.

Jackss a dit…

Merci pour ces charmants commentaires, Hala

Un vrai cadeau du nouvel an! Difficile de rester insensible. Tu as touché une corde sensible. Communiquer, partager, mieux connaître de nouveaux horizons avec une note d'espoir comme toile de fond, voilà ce qui motive le plus mon goût d'écire ici.

Ici comme ailleurs, il y a de bons et de mauvais côtés. Je trouve également intéressant de partager les deux. Nous vivons dans un régime démocratique. Un vrai cadeau du Ciel. Il faut en profiter et en tirer profit. Quand je dénonce, c'est que je crois que les enjeux sont importants et que je fais confiance en la nature humaine pour protéger ce que nous avons de plus précieux: la nature, nos valeurs, nos institutions.

Ton intérêt me réjouit et me donne le goût de continuer à décrire mon univers et partager mes découvertes comme je le fais. J'ai autant d'intérêt à connaître ton propre univers. Le Liban est un pays qui m'a toujours fasciné. C'est un des bercaux de la civilisation. C'est un pays attire la sympathie et la curiosité. Je me sens privilégié d'avoir accès à tes réflexions, tes expériences, le regard que tu portes sur ton milieu de vie.

Lorsque j'entends parler du Liban dans les médias, mon intérêt est encore plus grand maintenant. Je ressens comme un sentiment de fraternité que tu rends possible.

Merci d'être là, Hala. Et puisse l'année 2011 te donner de bonnes occasions d'espoirs et de confiance en l'avenir.

Anonyme a dit…

Bonjour Jacks,
Maman disait que l'on pouvait se souhaiter la Bonne Année pendant tout le mois de janvier...c'est ce que viens faire. Bonne Anné à toi et ta famille. Santé, bonheur...petits et grands, et une certaine prospérité...juste pour avoir l'esprit en paix et te permettre d'écrire sur ton blogue:-) Vous m'avez rappelé des souvenirs Zoreilles et toi en parlant des forums Sympatico, dont j'étais une fidèle abonnée. C'est là que j'ai tant appris sur la façon d'utiliser Internet et c'est aussi là que j'ai appris que même dans le monde virtuel tout le monde il n'est pas beau, tout le monde il n'est pas gentil.En ce qui concerne l'écriture j'y vois un exutoire dont je ne peux me passer. J'ai ma page Facebook depuis qq temps et là aussi tout n'est pas parfait mais j'ai le plaisir de rencontrer des personnes très bien. Je ne tiens pas à battre le nombre record "d'amis Facebook", je préfère la valeur à la quantité. Tu es tj intéressant à lire Jacks et pourtant je te néglige parfois...manque de temps. Bonne continuité et je te promets de venir te lire au moins une fois/semaine...je te promets au moins d'essayer:-)
Dianne Boivin

Jackss a dit…

Bonne année Dianne,

Une autre. Elles passent vite, les années. Sympatico, la Place Publique, il me semble que c'était hier. Nous avons eu de bons moments. Et dire que des liens d'amitiés existent encore!

Je te souhaite du bonheur, de la détente et la santé pour en profiter.

Jacks