mercredi 15 mai 2013

Distractions d'autrefois

Voici une perle que j'ai trouvé sur la page Facebook de mon neveu Frédéric Langis
Je la ris encore. Le fait est véridique.


Directeur Marché des particuliers chez Caisse Desjardins de l'Ouest de la Montérégie
Location
Montreal, Canada Area    Services financiers          


Récit de Frédéric


Voyant un noyau d'avocat traîner sur la table je raconte que lorsque j'étais enfant on faisait germer ces noyaux tout comme les noyaux d'haricots.

Les enfants me regardent perplexe et finissent par me demander: "Pourquoi faire ça?"

- Ben, pour s'amuser.

Quatre regards en point d'interrogation m'observent et #1 finit par dire:

"C'est normal de faire ça au fond, tsé dans ton temps y'avait pas d'ordinateurs...."





....... Bon, je vais aller faire autre chose moi finalement...


Mais ce n'est pas fini. Les 4  enfants de Frédéric veulent continuer de parfaire leurs connaissances scientifiques. Ils sont bolés.

Problème no.2

.#2: Heille papa! Les débrouillards ( revue scientifique ) se demandent si c'est le citron ou la lime qui est le plus surette. C'est quoi la réponse?
Moi: Je sais pas trop mais si on considère que "surette" signifie "acide" ta question revient à déterminer le PH le moins élevé entre le jus de lime et le jus de citron.
#2: Et comment on fait ça?
Moi: Ben il faut acheter un kit qui permet de mesurer le PH.

#2: Heu....pourquoi faire ça? On a juste à Googler la question.
Moi: ..........

 


10 commentaires:

Réjean a dit…

Ces deux histoires sont amusantes à prime abord, mais en y pensant bien, cela m'effraie beaucoup, car j'y vois une main-mise d'un système qui a de plus en plus d'emprise sur chacun de nous, surtout sur nos enfants.

L'artificiel a de plus en plus la cote. Pauvre Nature !

Nanou La Terre a dit…

Coucou Jackss et heureuse de ton retour que j'attendais avec impatience!
Les réponses des enfants font peur. C'est aux parents d'y voir. La vie existe en dehors des ordinateurs et des téléphones intelligents. Je vois dans leurs réflexions, un manque d'effort. Est-ce la vie qui leur est réservée avec toute cette technologie?
C'est la question à se poser...

Bizous à toi xxx

Jackss a dit…

Réjean et Nanou,

Je comprends votre réaction. Comme tu le soulignes si bien, Nanou, le rôle des parents est important et je crois qu'il l'est plus que jamais. Les zones d'influences sont plus diversifiées qu'elles ne l'ont jamais été. De plus, en toutes choses le meilleur s'accompagne toujours du pire qui lui, frappe davantage l'imaginaire.

Dans le cas présent, heureusement, mon neveu et ma nièce sont plutôt impressionnants. C'est de toute beauté de voir la qualité de leur présence et de l'éducation qu'ils donnent à leurs enfants tout en les éveillant à de nombreuses réalités. Je leur lève mon chapeau.

Il n'en demeure pas moins que vos interrogations sont tout à fait pertinentes.

Les nouvelles technologies posent de sérieux défis. Ma filles travaille dans un clinique privée d'orthophonie où travailles 9 autres orthophonistes. Elle est aussi chargée de cours à l'université. Elle me disait, en fin de semaine, qu'elle constataient que les jeunes avaient plus de diffiltés à rester concentrés. Leur attention est constamment sollicitée par une foule de distracteurs.

Jackss a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Grand-Langue a dit…

Ces petits ont de même un sens pratique. Bien vrai aussi qu'en leur expliquant, peut-être par l'expérimentation, ils comprendront mieux l'ensemble du problème et la source de leur énigme.

Grand-Langue

Jackss a dit…

Bonjour Grand-Langue,

Je viens de rentrer après 3 jours de jardinage. J'ai eu du soleil pour semer et la pluie vient d'arriver pour faire le reste. Le hasard a bien fait les choses.

Malgré tout, je n'ai pas perdu le fil des propos récents sur nos blogues. Je trouve ton commentaire sur le propos des enfants très logique en rapport avec ton dernier billet sur l'importance de l'histoire.

On sent comme une cassure entre ce qui s'est vécu dans le passé et la réalité des jeunes d'aujourd'hui. Il est intéressant de ne pas baisser les bras et trouver des moyens pour dresser des ponts pour faire le lien entre les deux.

C'est plus facile à dire qu'à faire, j'en conviens. Mais je crois que ça viendra. C'est toujours intéressant de voir comment les réalités peuvent être perçues dans la tête d'un enfant.

Zoreilles a dit…

Les enfants m'épateront toujours... Ceux d'aujourd'hui sont tellement à l'aise avec la technologie!

J'adhère aux commentaires précédents, mon premier réflexe a d'abord été de me désoler de ce que les enfants perdent en pitonnant plutôt qu'en expérimentant mais en fin de compte, j'ai décidé de voir la chose autrement. Et si les recherches Google et les téléphones intelligents venaient ajouter des outils et des éléments de réponses aux questionnements des petits qui apprennent à fonctionner dans ce monde?

De là l'importance, la nécessité plus que jamais, que les parents, les éducateurs, grands-parents, grands frères, grandes soeurs, amis(es) contribuent à créer des climats agréables pour que les apprentissages se fassent dans le plaisir, l'humour, le défi, la curiosité, l'analyse, la collaboration, le sérieux malgré tout, etc. parce que ce serait trop facile et trop bête, en effet, de tomber dans le pitonnage qui ne donne jamais le sens le plus riche derrière toute réponse, comme le ferait l'expérience, la réflexion, l'analyse, etc.

Comme enfant, j'ai perçu un monde que j'ai cherché à faire mien, comme Maman, j'en ai perçu un autre, que j'ai voulu le plus accueillant possible et maintenant comme grand-mère, je porte un regard encore plus global et je réalise que certaines choses ne changent pas.

J'ai planté des graines de capucines avec ma mère quand j'étais petite fille, je l'ai fait avec ma fille à mon tour et je constatais sa joie à voir pousser les petites tiges, sortir les feuilles rondes et plus tard, voir la floraison et à l'automne cueillir les graines pour l'année d'après. Ça m'avait encore plus émerveillée comme maman que comme petite fille. Aujourd'hui, ma fille me laisse le bonheur de le refaire avec sa propre fille. Elle est si généreuse, n'est-ce pas? Moi, ça m'émeut. Imagine quand je serai arrière grand-mère! Aucune de nous ne trouvera jamais pareille expérience enrichissante sur le web.

C'est lorsque le sens se perd entre l'humain et la technologie que je m'affole... Autrement, ça peut aller.

Jackss a dit…

Chère amie Zoreilles,

Tu m'étonneras toujours. C'est fou comme on se rejoint. Hier encore, je te le jure, il me trottait dans la tête des pensées tellement semblables aux tiennes.

Je sens de plus en plus, tout comme toi, une roue qui tourne. Je vois des enfants devenus grands qui reproduisent des gestes que j'ai vu accomplir plus jeune par leurs parents. Je regardais de jeunes enfants hier, accompagnés de leurs parents et je me disais: "Ils feront bientôt avec leurs propres enfants que ce que font leurs parents avec eux maintenant".

On dirait que je vois le monde avec plus de perspectives. Et je crois qu'il faut continuer d'avoir confiance en l'avenir, comme tu le fais.

Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de passes difficiles un peu décourageantes. On ne contrôle malheureusement pas tout.

Réjean Mélançon a dit…

Heureusement qu'il y a encore des Zoreilles et des Crocodile Dundee en ce monde, pour donner le goût de la nature à toutes les Felixou. :-)

Frédéric Langis a dit…

Bonjour Jackss! Tout d'abord je suis flatté que tu reprennes ces deux anecdotes sur ton blogue. Merci aussi pour tes commentaires élogieux sur notre présence auprès des enfants.

Je trouve très intéressant que ces histoires, racontées au départ sur mon compte Facebook pour faire rire, puissent susciter une discussion plus sérieuse sur la société, l'éducation des enfants et le choc intergénérationnel.

La génération de mes enfants ont accès à la planète tout au bout de leur doigts. Ce n'est pas la première génération à y avoir accès mais c'est assurément la première à y ajouter la mobilité que procure les téléphones intelligents.

Comme parents, nous devons, à mon sens, les accompagner, éveiller leur curiosité et leur sens critique mais il est impossible de se battre contre une vague aussi puissante.

Tout est une question d'équilibre et rien n'est perdu, rassurez-vous. À preuve #1 qui semblait trouver très ennuyeux de faire germer des noyaux à passé une journée complète à créer de lui-même un livre en papier (scénarisation et illustration) et #2 qui voulait «googler» la question scientifique consomme une quantité industrielle de livres et se passionne pour le théâtre.

Vos préoccupations sont légitimes et nous interpellent effectivement comme parents mais c'est une génération....surprenante et je suis très confiant en l'avenir, ils nous surprendront!

Au plaisir!