samedi 19 décembre 2009

Joyeux décembre

Météo Havre-Saint-Pierre

Acceptation rime désormais avec soumission. Le Québec est conçu comme une terre vierge ou presque, où le nouvel arrivant peut, avec des contraintes minimales, reproduire des modes de vie qui reposent souvent sur des valeurs dont l’Occident a choisi de s’extraire depuis des centaines d’années.
Cliquer sur l'Imposture.
Joseph Facal
Il y a de la Folie dans l'air. Les marchants du huppé Plateau Mont Royal ont changé l'appellation Joyeux Noël par Joyeux Décembre. On veut être inclusifs! Il paraît qu'il faudra s'y faire. C'est ce que l'on a écrit de toutes lettres dans certains médias. Moi qui avais de la misère à croire au Père Noël, voilà qu'il me faudra apprendre à croire au Père Janvier! Ou à la Mère Janvier.


A l'école, on a aboli les cours de religion. On les a remplacés par des cours d'éthique et d'histoire des religions. Un article tout a fait savoureux a été écrit par Joseph Facal dont le lien pour son blogue se retrouve à droite dans mes favoris.

A la fin de cette année 2009, j'ai un souhait: que l'on retrouve la capacité de croire, d'être fiers de ce que nous sommes, de ce que nos ancêtres ont été. Que le décor politique, nos croyances, nos valeurs nous redonnent espoir en l'avenir.

A l'école de l'endoctrinement

par Robert Savard
La Charte des droits protège les minorités...jamais l'inverse.

Cliquez sur le lien pour voir l'article au complet

22 commentaires:

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
vous avez si bien résumé la situation actuelle qu'il n'y a absolument rien d'autre à rajouter!

Yang et moi en discutions pas plus tard qu'hier. Je parlais de nos traditions, de ce que nous avons été, de ce que nous sommes encore. Je demeure comme vous une engagée sincère dans ce que nous sommes comme peuple et le crie haut et fort... J'ai des petits billets écrits l'an dernier qui vont sans doute vous intéresser Jackss...
Je vous invite à lire dans mes libellés "opinions": "Notre St-Jean" et "La langue officielle du Québec."

Lorsque dans les garderies, Pâques s'appelle désormais " La fête des lapins" et que certains parents font des pressions pour faire enlever les sapins de Noël pour les enfants, il y a un sérieux problème.

Barbe blanche a dit…

Bonjour Jacksss,
tu as tellement raison, il y a des maudites limites à s'agenouiller devant l'immigration, accueillir les immigrants de toute religions et de toute provenance ne veut pas dire s'effacer.
Si on veut bien recevoir les nouveaux arrivants, il faut être nous même et fier de l'ètre.
Ce n'est pas à nous de nous plier aux us et coutume des immigrants, mais aux minorités qui arrivent à s'intégré à la culture d'adoption.
Ils peuvent pratiquer leur religion , mais nous n'avons pas à la pratiquer pour eux, et ils n'ont pas à imposer leur croyances aux citoyens qui les accueillent.
Nos fêtes , que ce soit Noël, Pâque, l'Épephanie ou autre sont dans nos vies depuis notre naissance, et il n'y a aucune raison acceptable pour les effacer supposément pour ne pas choquer les croyants d'autres religions.
Se respecter est le début du respect de l'autre.

Jackss a dit…

Joyeux Noël, Nanou,

C'est plaisant de voir jusqu'à quel point nos préoccupations et notre vécu se ressemblent. Heureux hasard que celui qui a fait nos chemins se croiser.

J'irai lire vos opinions sur Notre St-Jean et La langue officielle du Québec . Il y a des jours où je me désole. Je crois que le Québec, ce qui a fait son charme et sa grandeur, a reculé ses dernières années.

Heureusement, j'ai foi en certains penseurs qui sont encore un peu trop dans l'ombre, comme François Legault et Joseph Facal. Selon moi, il est évident qu'une seconde révolution tranquile s'impose. Mais celle-là devra remettre un peu de bon sens où l'autre nous en a enlevé.

C'est toujours tellement agréable de te lire! Joyeux Noël!

Jackss a dit…

Barbe Blanche,

J'adore ta dernière phrase. Elle dit tout. Si on veut se faire respecter, il faut se rendre respectable entre nous. Nous avons du chemin à faire. Ici et ailleurs en Occident.

L'immigration est un phénomène précieux. Ses possibilités sont énormes pour nous faire avancer. Joseph Facal, venu de l'Uruguay, d'origine espagnole en est un bon exemple. Il vit présentement en Espagene où il garde un oeil attentif sur ce qui se passe au Québec. Il doit parfois être désolé par ce qu'il voit.

Le problème ne vient pas des cerveaux et des coeurs venus d'ailleurs, inspirés par ce que nous sommes et ce qui se passe ici. Il vient du laxisme ou des choix politiques, je crois, pour profiter de cette mane en vue de nous noyer dans un multiculturalisme à la canadienne, loin des intérêts du Québec et de sa civiliation plusieurs fois centenaire.

Il y a possiblement une volonté de faire en sorte que les francophones du Québec soient considérés comme une communauté parmi tant d'autres.

J'ai vu une émission sur TV5 hier où on parlait des minarets. Ce sont des tours où les Iman appellent les musulmans à la prière. Un interlocuteur de l'émission de France disait: Je suis d'accord pour qu'on défende que les minarets ne viennent envahir nos rue. Mais il faudrait aussi couper tous les clochers des églises.

Et le public a applaudi comme si on venait de faire la révélation du siècle. Le mot Patrimoine a perdu tout son sens.

Lise a dit…

Jackss,

où sont passés tes derniers billets? Je m'inquiète là! Est-ce mon ordi qui me joue (encore) des tours?

Jackss a dit…

Bonjour Lise

Merci pour ton intérêt. Je peux te rassurer: ce n'est pas ton ordinateur qui est en cause.

Comme ces billets font référence à des événements très intimes, liés à plusieurs membres de la famille, je les ai mis non accessibles pour le moment.

D'ailleurs, je suis toujours sous la même étoile. Il y a présentement beaucoup de perturbations dans l'air. Je parle au figuré. En d'autres mots: j'en ai plein les bras présentement. Il se peut que je sois absent de mon blogue pour un certain temps.

Lise a dit…

Jacks,

mon ordinateur m'a causé tellement d'ennuis depuis quelques semaines que j'ai négligé mes blogues préférés, et j'ai peut-être manqué des choses chez-toi.

La chose s'éteignait toute seule, sans raisons, de préférence lorsque j'en avais vraiment besoin, assez pour me décourager d'aller sur internet. Le problème est réglé maintenant...

J'espère que tu vas bien. Je comprends qu'il est très bouleversant de revisiter des moments si intimes (et ce n'était pas la première fois que tu en parlais), et pour ma part j'en serais incapable.

J'espère juste que tu ne cesseras pas d'écrire. J'ai vu plusieurs blogues que j'aimais partir en fumée dernièrement et ça me désole....

Lise

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

J'aime toujours ta sensibilité et ta façon de bien exprimer ce que tu penses.

Non. Je n'ai pas de problèmes à exprimer ce que j'ai vécu. J'avais même du plaisir à le faire en croyant que ce vécu pouvait contenir des enseignements pouvant être utiles à d'autres.

Tout est bien assumé et je crois que j'ai beaucoup retiré de ces expériences. Ce qui m'a porté à retiré les parties plus personnelles, c'est le commentaire d'une personne de mes proches.

Les bouleversements auxquels je faisais allusions, ce sont des événements récents. Comme tout le monde, il y a des événements inattendus qui viennent nous secouer. Mais ça va passer. Je prends tout simplement le temps d'encaisser et d'être sorti de la zone de turbulences.

Ton invitation à continuer à écrire me touche. C'est sûr que je vais en tenir compte. Ce que Lise veut, Dieu le veut! Whops! j'aurais dû m'exprimer autrement: j'aurais dû m'exprimer autrement. Tu prèfères sûrement que je ne te mêle pas trop à lui. :-)

Lise a dit…

Jacks,

:-))))

Lise est tiré d'Élizabeth, prénom justement qui signifie quelque chose en rapport avec le divin, mais j'ai oublié quoi au juste...

Bonne journée Jacks!

Jackss a dit…

Joyeux Noël,

J'ai été sensible à plusieurs commentaires que j'ai reçus sur les billets que j'avais enlevés.

Je n'avais pas bien évalué l'intérêt de ces pages de mon histoire familiale. C'est avec plaisir que je reviendrai à la forme que j'ai adopté jusqu'ici.

D'autres billets que j'ai enlevé seront remis dans quelques temps.

Merci de votre intérêt,

Jacks

Zoreilles a dit…

Ce billet, « Joyeux Décembre » parle d'une situation qui m'avait très peu interpellée dans l'actualité au Québec. Comme si je n'attendais plus rien de notre société et que cette folie pure dans un quartier de Montréal n'était qu'une conséquence logique de ce que je constate depuis des années. Et puis, je te lis, je vois que je ne suis pas la seule à me désoler de ce que nous sommes devenus, comme peuple, et tout à coup, j'ai le goût de réagir aussi.

Non mais, comme disait une amie que j'aime beaucoup, « faut tu pas s'aimer pour accepter ça? »

Même l'ancien souhait, Joyeuses Fêtes, si l'on veut absolument faire abstraction de tout ce que nous avons été et que nous sommes encore un peu, aurait été acceptable. Joyeux Décembre, c'est de la provocation pour moi, quand on reproche à mes ancêtres d'avoir été ce qu'ils ont été. C'est comme si on méprisait mon histoire, mes racines, mes fiertés, mes espoirs passés et présents, tout ce que je suis, grâce à ce qui a été avant moi.

Quand nous serons fiers du Québec, de toutes ses régions, de son histoire et de son développement, nous donnerons le goût aux gens d'ailleurs de faire partie de nous. Les immigrants ont toujours représenté un apport considérable à la société québécoise. D'ailleurs, ne sommes-nous pas tous des immigrants? Les seuls qui peuvent se dire du pays depuis toujours, ce sont les autochtones.

Jackss a dit…

J'ai eu le plaisir de rencontrer un autochtone Inu cette semaine dans une réception. Il est de la région.

Et comme par hasard, il a étudié au même collège que moi à St-Hyacinthe. Nous avions beaucoup de souvenirs en communs. Et il m'a aidé à comprendre beaucoup de choses.

Ça fait du bien d'entendre ce que tu racontes, Zoreilles. Ça fait du bien de ne pas se sentir seuls. D'autres, comme Joseph Facal et François Legault tiennent aussi le même discours. Mais ce qui me désole, c'est qu'ils prêchent dans le désert. Nous avons des bons leaders. Nous ne savons tout simplement pas les appuyer, nous ranger d'un bloc derrière eux.

Il parait qu'on a les gouvernements qu'on mérite.

Jackss a dit…

Si vous n'avez pas lu la bibliographie et le billet de Joseph Facal auxquels je fais allusion dans le mien, je vous invite à le faire. Ça vaut le coup.

MagentaVoitRose a dit…

Jackss, je suis d'accord aussi.

On ne respecte pas origines, nos croyances et notre histoire...

Alors je te souhaite un joyeux Noël (en retard je sais) mais surtout une merveilleuse année 2010, remplie de belles aventures!

Magenta xx

Jackss a dit…

Bonne année Magenta,

et Bravo pour tout ce que tu fais! Je suis allé te rendre la courtoisie sur ta page et j'ai été séduit.

Je suis allé sur le lien qui conduit à ta page Web. J'ai pu admirer tes dernières réalisations. Tu as raison d'être fière de tes oeuvres. J'oserais même dire que je suis honoré de te connaître.

Il ne te reste plus qu'à te laisser guider par ta bonne étoile.

Jackss a dit…

Vous savez que je côtoie le hasard régulièrement. J'en ai vécu beaucoup en cette fin d'année.

Je suis peut-être encore vivant par hasard. Je vous en reparlerai bientôt.

Pour l'instant, le hasard m'a amené sur le site Pédale pédale de Gäétan. J'y ai laissé deux commentaires sur le hasard qui m'a attiré là et ce qui s'en est suivi.

Autre coïncidence. Lorsque nous étions jeunes, mes frères et moi, on nous appelait Le Pédal. Rien à voir avec le terme utilisé de nos jours. Pédal, c'est le mot qu'on obtient en invesant les syllables de mon nom de famille.

Pour voir le billet de Gaétan: Pédale pédale. Il y a plein de billets laissés dernièrement. Il y a même une recette de beignes. Je les avais manqué puisque j'étais partis fêter Noël dans la famille. Je suis revenu dans la tempêtes.

Ici, à Havre-Saint-Pierre, il y a un soupçon de neige et un soleil magnifique dans un ciel sans nuage.

Gelisa a dit…

Bonsoir Jackss

Je suis démontée, choquée, par ce qui se passe dans notre ministère de l'éducation, ces gens ne font plus leur travail d'enseignants.

N'ayant plus de jeunes à l'école, je regarde ce qui se passe chez les autres. Je vois des enfants hyperactifs et sur le Ritalin. Des adolescent qui n'ont pas d'estime d'eux même ni d'ambition.

Ils arrivent au collégial sans savoir écrire et ils ne connaissent pas leur géographie et leur histoire.

Ils arrivent à l'université incapable de faire passer leur idée dans un texte qui se tienne.

Ca allait bien avant, j'ai bien réussi avec ce que j'ai appris à l'école. J'ai fait l'université. Mes parent m'ont inculqué des valeurs respectables. A quoi ça rime ce chambardement dans l'éducation. A l'époque, la religion d'un peuple, d'un pays était mentionnée et discutée dans les cours de géographie.

Il va bien y avoir un retour du balancier à quelque part et ça va faire mal.

Autre chose: On a depuis plus d'un siècle différentes religions qui se sont cotoyées à Montréal. Des boudhistes, des juifs, des témoins de Jéhova, certaines religions protestantes qui ne reconnaissent pas les statues ou le symbole du crucifix, personne de ces communautes se sont jamais levées pour faire enlever le crucifix ou l'arbre de Noël de nos institutions publiques.

Pourquoi, maintenant que les musulmans font parti de notre société, on a ce problème tout à coup?

J'ai posé la question à un prêtre catholique: "Les musulmans nous traite d'infidèles et tuer un infidèle est juste au yeux de Allah. N'avez-vous pas peur ?"

Il m'a répondu: "C'est juste dans leur pays que c'est comme ça. Pas ici."

Je n'ai rien contre les immigrants, ils sont bienvenus chez-nous. Mais attention à ce que l'on nomme Islam. C'est plus qu'une religion, n'avez vous pas vu l'histoire? L'Islam est sournois, il est un envahisseur...

"La diffusion de l'islam, hors du monde arabe, s'explique par les migrations et les conversions.....
Le groupe des frères musulmans a été fondé en 1928 par Hassan el Banna en Égypte. Il est déterminé à lutter contre "l'emprise laïque occidentale" et "l'imitation aveugle du modèle européen" : son but est de passer par la politique pour instaurer un régime fondé sur l'islam dans tout pays où ils seraient implantés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam

Je vous laisse sur ces réflections, mes peurs ne sont peut- être pas fondées.

Je souhaite pour 2010 que nos élus soient bien inspirés et prennent de bonne décisions.

Et à vous Jackss ainsi qu'à vos lecteurs, mes meilleurs voeux de Bonheur, de Paix, Santé et Prospérité. Que chaque journée de 2010 soient la plus belle.

Jackss a dit…

Bonne année Gélisa,

Tu résumes très bien les frustrations qu'éprouvent une majorité de bien pensants attachés à leur racine.

Ceci n'est pas un phénomène unique à nous citoyens d'Amérique du Nord. La religion n'est pas seulement un recueil de croyances.

Il s'agit aussi d'un moyen de véhiculer des valeurs, la sagesse acquise à travers les siècles d'une civilisation, une façon de vivre en harmonie avec nos concitoyens. Elle a joué un grand rôle dans notre histoire, les arts d'un peuple. Elle est au coeur de notre patrimoine.

La méconnaissance de notre religion nous coupe de notre passé. Plusieurs symboles ou textes de littératures sont impossible à saisir sans une connaissance approfondie de la Bible.

Au nom du respect de l'ensemble des religions des nouveaux arrivants, il est normal de ne pas vouloir céder le pas, faire sortir du paysage tous les signes religieux du passé. Il est normal de résister. Ce qui ne nous empêche pas d'être ouverts et accueillants. Mais pas au prix de renier ce que nous sommes.

Tu mets ausssi le points sur un autre aspect essentiels. Que ce soit au ministère de l'éducation ou dans d'autres sphères de décision, il est inadmissible qu'une poignée d'intellectuels imposent à la majorité des changements aussi radicaux que ceux qu'ils veulent nous imposer malgré nous.

Il ne leur appartient pas de balayer radicalement tout ce qui nourrit notre attachement à notre patrimoine religieux et ses valeurs.

Zoreilles a dit…

De très intéressantes discussions ici avec des arguments sensibles. Moi j'écoute... en tout respect.

Jackss a dit…

Tu as raison, Zoreilles

Le sujet se situe en zone sensible. J'en suis conscient. En même temps, j'apprécie tous les jours le fait de me trouver dans un pays libre où l'on peut exprimer sans crainte des idées qui demanderaient pourtant beaucoup de nuances.

Le défi actuel dans nos sociétés ouvertes est de trouver le juste équilibre entre préserver notre identité et demeurer ouverts aux nouvelles réalités.

Nos ancêtres nous ont beaucoup apporté. Les nouveaux canadiens le font tout autant, peut-être même plus à certains égards.

Je pense, par exemple, à la langue française que plusieurs respectent mieux que nous.

Zoreilles a dit…

Je voulais signifier surtout que vos arguments étaient sensibles, dans le sens de brillants, bien amenés, avec une pensée articulée, un raisonnement solide.

Que ce sujet se situe en zone sensible est vrai aussi mais pour moi, aucun sujet n'est tabou, nous avons, comme tu dis, la chance de vivre en pays libre.

Si je me taisais et je vous écoutais en tout respect, c'est que j'appréciais cette discussion enrichissante entre Gelisa et toi...

Jackss a dit…

Je suis toujours sensible à tes commentaires, Zoreilles!