mercredi 15 décembre 2010

Tempête de sable au nord


La nature a perdu le nord. C'est complètement fou. Alors qu'une bonne partie de la province est sous la neige, ici au nord du 50è parallèle, on assiste à une tempête de sable.
Voici le décor que j'ai découvert ce matin en allant à la pharmacie. En attendant ma commande, tout le monde jasait de ce qui se passait. Les gens sont inquièts. Il y en a même qui prétendent que ce sont les grands barrages les coupables. Il y avait sur une chaise d'attente, un type qui dit avoir travaillé à la construction de barrages électriques. Selon lui, on ne créé pas des courrants d'eau si puissants sans changer la nature et l'ordre des choses. Et quand on regarde tout ce qui s'en vient comme grands travaux, il y a de quoi être inquiet. Le monsieur disait: L'eau, c'est pire qu'un feu. On peut arrêter un feu. Pas l'eau. Un courrant fort peut même changer le mouvement de la terre qui tourne. Pour rigoler un peu, j'ai dit au monsieur que je croyais que le problème venait du fait que le monde n'allait plus à la messe le dimanche.
Je n'y connais rien. Je ne sais pas si on fabule trop. Mais une chose est sûre: la nature a quelque chose à nous dire. Au moment où l'on pense à forer de nouvelles plateformes de pétrole dans le golfe Saint-Laurent, il y a lieu de se demander ce qui pourrait arriver avec ces vents de plus en plus violents qui frappent nos côtes.
Et pour l'industrie pétrolière, pas de question de moratoire. Le temps presse pour sortir de terre tout ce qui rapporte de l'argent.
Nous comptons bien aller voir la parenté durant le temps de Noël. Mais, sur près de 800 kilomètres, il n'y a qu'une seule route: la 138. Il lui est déjà arrivée de perdre un tronçon. Si ça se produit, on ne peut plus bouger. Nous n'en sommes pas encore là. Mais les gens d'ici sont inquiets.Toutes les rivières entre Sept-Iles et Havre-Saint-Pierre sont sous haute surveillance. Tout le transport par rails entre Sept-Iles et Labrador City l'est aussi.

http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/312622/grandes-marees-reveil-penible-dans-l-est-du-quebec
Les glissements de terrain sont préoccupants. Routes brisées, coupées.Voir Gaspésie en état d'alerte

Dans un commentaire, suite à ce billet, Nanou fait référence au film HOME. Je vous invite à le voir ou le revoir sur le lien suivant: HOME, le film

18 commentaires:

gaétan a dit…

:-) tempête de sable au havre 10 jours avant Noël :-))
C'est pas parce que je ris que c'est drôle. Encore moins drôle le triste sire de la photo en bas du texte.

mot de code :chans
comme dans chanson
et je profite de l'occasion pour dire que plus j'écoute l'album de Jipé plus j'aime..

Jackss a dit…

Joyeux Noël, Gaétan

C'est tout à fait renversant cette tempête de sable. Il faut le voir pour le croire. On n'a jamais vu ça ici. C'est impressionnant. Port Cartier n'a pas été épargné non plus à ce que je vois.

Merci pour tes commentaires concernant l'album du fiston. Je vais lui transmettre ton message. Il va l'apprécier, c'est sûr. Tu mérites 2 autres billets. Demain soir, il est en 1ère partie de Daniel Bélanger à L'Étoile, Quartier Dix30 de Laval.

Nanou La Terre a dit…

Et tu dois être inquiet toi aussi?
J'espère que ta maison n'est pas trop près de l'eau. L'argent, l'argent, les gouvernements n'ont pas encore compris. Que faudra-t-il de plus?
En passant Jackss as-tu vu le film HOME(fr)? Un film magnifique qui explique très bien tout le mal que l'homme est en train de faire à la terre à partir de ses origines et ce que l'on peut faire pour y remédier. Si tu n'as pas vu, ça vaut la peine, je sais que tu vas aimer...

Barbe blanche a dit…

Le sud croule sous la neige, tandis que plus au nord, quand ce n'est pas le déluge, c'est le sable. Continuont à jouer les apprentis sorciers, continuons à exploiter les ressources qui nous entourent sans prendre le temps de bien peser toutes les conséquences que l'insouciance et la soif de richesses vites faites peuvent avoir sur la nature qui nous entoure.

Jackss a dit…

Tu me connais bien, Nanou

Comme tu connais la Terre. Oui, j'ai vu ce reportage. J'avais même mis le lien dans l'en-tête d'un billet où je parlais justement du danger d'innonder autant de terres pour construire ces fameux barrages.

J'ai enlevé quelques billets sur le sujet parce qu'on m'a répété plusieurs fois qu'il fallait demeurer discret si on n'était pas favorable aux grands travaux.

On n'a aucune idée de l'ampleur des travaux. Les plus grandes rivières à saumons au monde sont ici. Plusieurs vont tout simplement disparaître.

Le film Home est très éloquent. Mais ses producteurs ont pris soin de laisser un message pas trop alarmiste pour éviter qu'on en vienne à penser que le défi est trop grand. On voulait aussi s'assurer que les plus grands pays acceptent de lui donner de la visibilité lors de la présentation simultanée sur le globe.

La vraie situation est donc plus inquiétante que le film ne le laisse paraître.

Elle est nanou la terre. Il faut un jour la reprendre en main avant qu'il soit trop tard. Ton implication est louable Nanou.

Jackss a dit…

Barbe Blanche,

C'est fou ce qui se passe chez toi, en Gaspésie. C'est apocalyptique. Y a-t-il des risques pour toi?

J'imagine ce que ce serait s'il y avait plein de puits de gaz de schiste près des côtes de la Gaspésie.

Ajoutons à cela la fonte des glaciers qui disparaissent à une vitesse folle. Le niveau de la mer sera affecté. Imaginons aussi que la dérive des glaciers entraine des collisions avec des plateformes de forages pétroliers en pleine mer.

Tout ça semble alarmiste. Mais le silence sur la question est encore plus inquiétant. Ce que l'on voit aujourd'hui, on le décrivait très bien il y a 30 ans dans des réportages que je me souviens d'avoir vu. Peu de journalistes semblent le savoir.

Marico a dit…

Je partage vos points de vue messieurs. Je l'avoue, je ne comprends plus depuis un bon bout de temps nos dirigeants.... cette course au développement échevelé, à tout prix, sans réfléchir...

Jackss a dit…

Joyeuses Fêtes, Marico

Au moins, nous ne sommes pas seul à avoir des réserves. Mais il ne faut pas compter sur l'opposition pour se poser des bonnes questions.

Le PQ a même trouvé un certain temps que le gouvernement Charest se traînait les pieds dans ce dossier. Bernard Landry est favorable. Tout ce qui fait présentement autant au niveau des grands barrages que de l'exploitation pétrolière, tout ça avait été amorcé par lui en bonne partie.

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/313032/bernard-landry-se-prononce-pour-le-gaz-de-schiste-et-pour-un-moratoire-le-quebec-doit-etre-partenaire-des-gazieres

seb haton a dit…

Certes, ces événements sont très inquiétants...
Je crois que le seul message (involontaire) de la Nature que nous devrions entendre est celui-ci : "Je suis plus fort que vous."
L'interprétation à en faire et les conséquences peuvent varier mais je crois qu'elle ne nous dit rien d'autre.
Pour autant, je crois en un humain responsable et respectueux. Enfin... j'y crois encore un peu.
Je vous souhaite à tous de belles fêtes de fin d'année dans l'espérance d'améliorations à l'échelle humaine.
sébastien

Zoreilles a dit…

J'étais venue prendre des nouvelles de toi, du Havre, de la Côte Nord... Je suis servie... Comme la nature se déchaîne...

Cette maison que tu habites, où il y a encore les fantômes de mes ancêtres (j'ai eu le temps de le lire avant que tu ne fasses disparaître ce billet) la voilà envahie de sable jusque dans ton salon quasiment. Ça peut toujours s'arranger, ça, mais il y a des berges qui ne résistent pas à ces grands vents, l'érosion progresse, on perd du terrain, au sens propre comme au figuré.

Je suis très inquiète, c'est ma « nature », tu vas me dire? Chez nous aussi, on a dénaturé de grandes rivières, et tout ça s'est fait dans le plus grand des silences complices, l'indifférence totale. C'est dans le Nord, comme de raison, on s'en fout. Qui ça dérange, à part quelques autochtones? L'hydroélectricité, les mines, on n'a pas de pétrole mais on a tout le reste. Pour combien de temps? Tant qu'il y aura une piasse à faire...

Je reprends à mon compte le propos de Seb Haton, que je cite : « Je crois que le seul message (involontaire) de la Nature que nous devrions entendre est celui-ci : "Je suis plus fort que vous."
L'interprétation à en faire et les conséquences peuvent varier mais je crois qu'elle ne nous dit rien d'autre.»

Je l'ai toujours dit, c'est ça, notre problème, on manque d'écoute...

Je voudrais avoir encore un peu d'espoir dans la sagesse de quelques-uns qui s'opposeront à cette course folle aux profits mais j'ai de la misère quand j'observe l'actualité, les prises de position et les actions des décideurs de notre société.

Barbe blanche a dit…

Pour moi Jackss, il n'y a pas de problèmes majeures, mais tout autour, c'est autre chose, des entrées de cours coupées, des morceaux de terrain rendus dans le fossé, des bords de route emportées, une route secondaire coupé, et la liste s'étire.

Barbe blanche a dit…

La nature ces temps ci, nous donne toute une leçon, elle crie, :"ASSEZ, JE N'EN PEU PLUS DE VOS BÊTISES".
Ce qu'il faut retenir de tout ceci, c'est que dame nature nous invite à travailler avec elle, et surtout, à cesser de travailler contre elle , en essayant de la mater,de la dominer.
Il est minuit moins une, pour cette humanité assoiffée de richesses , J'espère que l'humain a encore suffisamment de jarnigoine pour comprendre.

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

J'ai remis le billet que j'avais enlevé. Je voulais prendre congé pour le temps des fêtes sur une note plus légère. Mais l'actualité nous a ratrappé autrement. La Nature voulait dire son mot.

Tout ce que tu dis est tellement pertinent. Pauvre Nature! Qu'avons-nous fait de ton âme? Peu de voix réussissent à se faire entendre quand il est temps de prendre ta défense.

Voici l'extrait d'un article publié dans La Presse en 2008. C'est triste à lire:
Treize des seize plus longues rivières du Québec sont harnachées et on connaît encore mal l'impact cumulatif de cet endiguement sur la production des écosystèmes aux embouchures (sur le Saint-Laurent notamment). On constate cependant que le Saint-Laurent est malade. Enlever à ce « malade » une autre rivière qui le nourrit est un élément qui mérite d'être débattu. Ces rivières font partie d'un patrimoine naturel qui appartient à tous les Québécois, à ceux de la région de Havre-Saint-Pierre bien sûr mais également à l'ensemble des Québécoises et des Québécois, lesquels devraient pouvoir en débattre dans un processus d'audiences ouvert et transparent.


L'omble de fontaine (la truite mouchetée) disparaîtra de la rivière Romaine. On y ennoiera un territoire de 250 kilomètres carrés incluant de magnifiques forêts surannées (cela me fait un peu rire quand Hydro nous invite à sauver un arbre en nous abonnant à la facturation électronique).
Pour lire l'article au complet, cliquez ICI

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

Voilà tout un hasard. Ce lien que je viens de laisser, je viens de découvrir qu'il avait été laissé dans le même billet où on peut voir le lien pour le film Home.D'ailleurs, en cliquant sur le le lien Homeon peut en voir un extrait.

billet publié en mai 2009 auquel je fais allusion.

Jackss a dit…

Je réagis aux mêmes situations d'une année à l'autre. Je me suis rendu compte aujourd'hui que, l'année dernière, à la même période, j'avais écrit un billet intitulé Joyeux décembre :-)

NanouB973 a dit…

Home est un film qui m' marqué

En France nous avons dix centimètres de neige et ça bloque le pays, je n'ose imaginer des tempêtes de sable ....

Tu as dû croire avoir la berlue !!!

La nature reprend toujours ses droits et se venge de nous...enfin je crois ça moi !

On lui fait trop de mal...

Ils sont beaux et intéressants tes billest

Je te souhaite un peu en avance , d'avoir la chance de voir la famille sans "incident" sur la route et de passer de très belles fêtes de fin d'année

bises de nanouB

Jackss a dit…

NanouB973

C'est fou le hasard. Je le réalise encore. Après avoir lu que vous aviez eu 10 cm de neige en France, je me préparais à écrire ceci: J'ai passé quelques mois en France en 73. J'étais arrivé en septembre (9) et je n'ai pas vu un seul flocon de neige. Tu as vu? Ma date d'arrivée 973 se retrouve telle quelle dans ton nom d'usager. Ce n'est pas une blague.

J'ai vécu à Paris et Montpellier. Le temps était exceptionnellement doux. J'étais resté sous l'impression qu'il n'y avait jamais de neige en France ou presque jamais.

Ici, la tempête de sable, c'est du jamais vu aussi. Il fallait voir ça. J'en avais entendu parler par Laure, ma compagne. Mais le voir, c'est renversant. Par les traces que j'ai vu par la suite, j'ai l'impression qu'on s'est servi des camions pour déblayer la neige pour nettoyer la rue. Mais il faut voir les terrasses des maisons. C'est incroyable. Certains ont commencé à nettoyer. Mais ça ne sera pas facile.

La première photo que j'ai montrée, je l'ai prise au bout de ma rue, à quelques mètres à peine de la maison que j'habite.

Ce matin la mer était bleue, toute en beauté.

Jackss a dit…

Joyeuses Fêtes Seb

Zoreilles m'a devancé. Ton commentaire sur la Nature qui veut nous dire qu'elle est plus forte que nous, je l'adore.

Tu ajoutes: Pour autant, je crois en un humain responsable et respectueux. Moi aussi j'y crois. Les gens résistent fort ici. Ils résistent surtout sur la prospection effrénée de gaz de schiste sur tout le littoral du fleuve St-Laurent et les projets d'installations de plateforme de pétrole en pleine mer.

Mais je crois moins aux vertus des compagnies de prospection et d'exploitation de ces ressources. Elles sont tout, sauf humaines et responsables. On creuse presque dans la cour des citoyens, sans les prévenir ou aviser la municipalité. Ils n'ont de compte à rendre à personne.

Plusieurs sont même d'anciens hauts fonctionnaires qui ont sauté la clôture après avoir déblayé le terrain comme employés ou dirigeants de l'État québécois.

La Nature crie. Elle fulmine de plus en plus fort. Mais je crois qu'elle devra le faire beaucoup plus avant que ceux qui la défient ne changent leur fusil d'épaule. Et ce jour-là, pour paraphraser Raymond Lévesque, peut-être serons-nous tous morts, mon frère.