mercredi 26 mai 2010

Anticosti: place au pétrole

A l'eau les chevreuils! Place au pétrole.

L'Ile d'Anticosti est un joyau, un trésor de l'humanité. Elle représente 16 fois la dimension de l'Ile de Montréal. Elle est aussi grande que la Corse, comprend environ 480 habitants et 200 000 cerfs. Elle est visible, par beau temps, de ma maison de Havre-Saint-Pierre. Et je compte y aller cet été. On peut s'y rendre en 15 minutes en avion. Les cerfs en liberté approchent les visiteurs. On me raconte qu'ils viennent manger dans notre sac de chips si nous les laissons faire.



Le cerf de Virginie y a été introduit et s'est multiplié sur l'île, qui est reconnue pour sa chasse (plus haut taux de succès à la chasse au cerf de Virginie en Amérique du Nord, avec plus de 85 %). La population de cerf de Virginie est estimée entre 160 000 et 200 000 bêtes, alors que celle de l'orignal ne dépasse pas 1 000.

On parle beaucoup ces jours-ci de la catastrophe incroyable qui fait rage dans le golfe du Mexique. On parle très peu du scandale des compagnies de pétrole qui instalent des plate-forme de forage en pleine mer.

Pire encore, on garde sous silence le fait que Hydro-Québec a abandonné ses droits dans le golfe Saint-Laurent. On vient de vendre le tout au secteur privé. L'industrie pétrolière s'en vient. C'est ainsi qu'on dépossède en catimini un peuple qui n'a conscience de rien. Il me semble que les médias et les partis d'opposition ont été bien silencieux.

Pour mieux comprendre le drame qui se prépare, lisez ce qui suit. Il s'agit d'un extrait d'un billet que j'avais laissé l'année dernière.

CLIQUER POUR MIEUX VOIR

Quand on parle de la Côte Nord du Québec, on ne peut imaginer l'immensité du territoire. C'est gigantesque. Il faut voir. Havre Saint-Pierre, c'est le chef-lieu de la Minganie. Pour le coin, c'est une très grande ville avec ses 3600 habitants.

Avant 1996, la route s'arrêtait là. Pour aller plus loin, il fallait le bateau, l'avion, la motoneigne ou des moyens très rudimentaires comme les traîneaux à chien. À ce qu'on m'a dit ce dernier moyen de locomotion était très exaltant.

Maintenant, la route se rend jusqu'à Natashquan, la patrie de Gille Vigneault. Sise sur les rives du golfe du Saint-Laurent, la réserve se trouve à 140 kilomètres à l’est de Havre-Saint-Pierre. Population de Natashquan: 896 personnes.

Mais voilà que la Côte Nord se met à l'heure de la Planète. Les prospecteurs de pétrole rôdent. Tous les pays du monde rêvent de découvrir du pétrole! On déclare des guerres pour beaucoup moins. L'écologie est en danger. Mais les cerfs et la baleines sont bien mal placés pour se défendre. Les populations locales qui devraient aussi se sentir menacées y voient cependant trop souvent de bonnes occasions d'affaires. L'argent rend fou. Ce n'est pas nouveau.

Janvier 2004
Prospection ou baleine?
La réponse se trouve du côté de la division Pétrole et Gaz d'Hydro-Québec. L'été dernier, la société d'État a fait 350 kilomètres de prospection sismique dans les grandes forêts qui recouvrent l'île d'Anticosti, au beau milieu du golfe Saint-Laurent. Selon les résultats de cette prospection, divulgués à la fin novembre, on aurait trouvé dans le sous-sol d'Anticosti de grosses structures très poreuses, apparemment remplies de liquide.

Les hydrocarbures, une menace pour les baleines?

Robert Michaud est un expert des baleines du Saint-Laurent. Il les connaît presque par leur petit nom! Jamais il n'a été aussi inquiet pour l'avenir des baleines du Saint-Laurent. Et il n'est pas le seul. Autour de lui gravite toute une coalition d'écologistes, des regroupements de pêcheurs, des associa-tions touristiques et d'artistes. Tous se sont mobilisés contre une campagne de levées sismiques qu'Hydro-Québec a commandée à Geophysical Service Incorporated, de Calgary. GSI doit, en deux semaines, procéder à 1600 km de levées sismiques entre la Gaspésie, l'île d'Anticosti et les Îles-de-la-Madeleine, et cela, à travers le couloir de migration des grands rorquals bleus, les plus gros animaux vivants sur notre planète.

(...)Pour Paul Einarsson, c'est tout le contraire! Le Québec ferait une grave erreur stratégique en renonçant aux hydrocarbures pour protéger l'écologie.


Janvier 2008
La société suisse Pétrolia, basée à Rimouski, rachète les intérêts d'Hydro-Québec sur les permis de prospection de pétrole et de gaz dans l'île d'Anticosti, dans le golfe du Saint-Laurent. La société suisse Pilatus Energy, qui est devenue le plus important actionnaire de Pétrolia l'an dernier, a des options pour poursuivre des travaux d'exploration sur un terrain appelé Bourque.
Voir détails

21 mai 2010
La compagnie rimouskoise Pétrolia et son partenaire Corridor Resources lanceront en juin 2010 un programme de quatre forages d'exploration pétrolière à l'île d'Anticosti.

Voir détails Les forages et les essais de production se termineront vers la fin de septembre.

Pourtant, ceci ne respectent pas les ententes internationales avec l’Union mondiale pour la nature (UICN).

(...)Outre ces aspects, diverses activités et affectations à des fins industrielles, telles que l’exploitation forestière commerciale et l’octroie de droits gaziers et pétroliers, ont cours sur l’île.
Des permis pour la recherche de gaz et de pétrole sont valides sur une grande partie du territoire de l’île. Cela ne respecte pas les critères récents adoptés par l’UICN en octobre 2002, à Aman en Jordanie. Voir Aires protégés du Québec.

Tout ceci se passe au moment même où toute la planète regarde avec stupéfaction la catastrophe d'une plate-forme de forage dans le golfe du Mexique. Et les médias n'en parlent pas...

23 commentaires:

gaétan a dit…

D'accord avec toi c'est navrant. On dirait qu'on a enlevé toute notion de précaution dans le développement économique. En plus c'est souvent pour les autres cette exploitation et aucunement nécessaire pour nous mêmes et en plus ce sont nous ou les habitants du développement économique qui assumeront les risques potentiels.
Drôle de monde qui se bâtit présentement :-(
Navrant cette indifférence ambiante générale....cette résignation...tout le monde se fout de tout excepté quelques vieux chiâleux comme nous qui s'indignent

Jackss a dit…

C'est rassurant de réaliser que je ne suis pas seul, Gaétan

Il y a des jours où je me demande si c'est moi qui suis normal. Ce n'est tout de même pas banal tout ce que l'on voit.

Pour être honnête, j'en étais même à me demander si je ne devais pas tout simplement rentrer dans ma coquille. Je me consolait à l'idée qu'une bonne partie de ma vie était déjà derrière moi.

Ton commentaire est au moins rassurant.

Anonyme a dit…

Bonjour Jackss .
Non ! ! ! Tu n`es pas le seul !
De nos jours , ceux qui sont respectueux d`eux même , des autres , de la terre et de la nature se posent beaucoup de questions sur les agissements et les décisions de nos gouvernements ainsi que de ces grosses compagnies qui ne pensent qu`aux dollars ... sans avoir vraiment les vraies réponses ! Nous nous indignons devant tant d`indifférence de plusieurs qui laissent faire ... dire... mais j`espère que tu ne rentreras pas dans ta coquille ... car ta manière d`écrire nous oblige à réfléchir ... ! Nous avons bien besoin d`un penseur comme toi ! Il ne nous reste plus qu`à espérer qu`il y a encore une petite lueur d`espoir pour notre bonne vieille terre ..... Elle est si belle ! et nous la protégeons si peu !
Toujours heureuse de te lire .
Capucine .

Jackss a dit…

Voilà un commentaire bien encourageant, Capucine

Tant qu'il y aura de l'indignation dans l'air, j'aurai foi en l'avenir. Sincèrement, tes propos me font du bien.

La bêtise humaine ne me scandalise pas. Les fourberies, les escroqueries non plus. Il y en aura toujours. Ce qui m'inquiète, c'est le silence. C'est le manque apparent de repères pour passer au crible ce qui ne va plus.

Nous avons, à mon avis, franchi la limite de l'acceptable. Cette limite, c'est l'instant ou on sent le besoin d'effectuer un vrai virage vers le meilleur ou se laisser aller dans le vide.

Je suis très optimiste à long terme. Mais je n'aime pas beaucoup de ce que je vois et entend présentement de mon vivant. :-) Heureusement, je crois encore que la vie a un sens. Mais j'avoue qu'il m'arrive parfois d'en douter.

Anonyme a dit…

Bonsoir Jackss .Oui comme toi, je suis optimiste car je connais beaucoup de gens qui se battent pour faire avancer tellement de bonnes causes... mais il y a tellement à faire que cela semble une goutte d`eau dans l`océan des changements ... ! Bien sûr le silence fait peur ..et inquiète et avec raison mais il y a toujours eut des gens passifs... indifférents de peur de changer leur petit confort ! Le changement fait peur ... c`est plus rassurant de fermer les yeux ... de ne rien dire ... de ne rien faire ... de se rendre complice de toutes ces escroqueries ... ces fourberies ... ! Je garde espoir car là ou il y a l`Amour ... et du respect c`est la preuve que les Hommes ont encore beaucoup à donner et de bien à faire !
Sur ce long commentaire je termine en te citant une phrase dans une chanson de Sardou " Espérer "
Quand une étoile ... elle n`éteint pas le ciel ! Moi j`espère que le ciel du monde entier brillera un jour de mille feux ...Peut-être que je ne verrai jamais cela mais j`y crois !
Toujours heureuse de te lire et merci de répondre à nos commentaires .
Capucine .

Anonyme a dit…

Bonsoir Jackss .Oui comme toi, je suis optimiste car je connais beaucoup de gens qui se battent pour faire avancer tellement de bonnes causes... mais il y a tellement à faire que cela semble une goutte d`eau dans l`océan des changements ... ! Bien sûr le silence fait peur ..et inquiète et avec raison mais il y a toujours eut des gens passifs... indifférents de peur de changer leur petit confort ! Le changement fait peur ... c`est plus rassurant de fermer les yeux ... de ne rien dire ... de ne rien faire ... de se rendre complice de toutes ces escroqueries ... ces fourberies ... ! Je garde espoir car là ou il y a l`Amour ... et du respect c`est la preuve que les Hommes ont encore beaucoup à donner et de bien à faire !
Sur ce long commentaire je termine en te citant une phrase dans une chanson de Sardou " Espérer "
Quand une étoile s`éteint ... elle n`éteint pas le ciel ! Moi j`espère que le ciel du monde entier brillera un jour de mille feux ...Peut-être que je ne verrai jamais cela mais j`y crois !
Toujours heureuse de te lire et merci de répondre à nos commentaires .
Capucine .

Jackss a dit…

Bonjour Capucine,

Deux commentaires pour le prix d'un, voilà toute une aubaine. Je me sens doublement moins seul.

C'est bien beau ce que tu dis des étoiles et il est vrai qu'une étoile ne brille que lorsqu'il fait noir.

Le soleil est vraiment radieux aujourd'hui et ici, le temps est frais, sans humidité. Alors, nous en profitons.

Lise a dit…

Jacks,

ce billet je l'ai lu il y a deux jours, sans commenter et là je viens d'aller voir le seul lien que je n'avais pas lu (Prospection ou baleines?) alors, car ça me bouleverse de savoir que ma si belle région natale n'est pas à l'abri de la voracité des prospecteurs et grosses compagnies qui ne pensent qu'à s'enrichir.

Te dire que je je suis consternée n'est pas le mot que je cherche, je crois qu'il n'existe pas dans le dictionnaire. Les espèces menaçées ne pèsent pas lourd dans la balance, face à des retombées économiques (même temporaires), surtout pour les riches qui s'enrichiront davantage.

Et les écologistes ne sont jamais pris au sérieux, car souvent confondus avec des extrémistes qui ne comprennent pas que tout se tient dans la nature (je ne nommerai aucun groupe) et donnent un mauvais nom à ceux qui veulent faire entendre leur voix.

David Suzuki, Hubert Reeves, ces deux génies ont écrits des livres que je n'ai pas tous lus, loin s'en faut, car leur conclusion est désolante pour l'espèce humaine, malgré l'optimisme qu'ils essaient de cultiver, car qui peut vivre sans espoir?

En ce qui concerne la marée noire, je trouve vraiment affolant de penser qu'il a fallu des semaines avant de boucher pour de bon (vraiment?) ce puits qui séme la mort.

Là je me tais car ce commentaire est trop long, et en passant Jacks je t'ai répondu chez notre amie Zoreilles.

Et pour moi c'est un bonheur de voir que tu t'es attaché à ton nouveau coin de pays, même si toutes les régions du Québec sont belles, chacune à sa manière...

Lise

Zoreilles a dit…

Ouf, que de vérités et d'inquiétudes dans ce que tu écris pour nous sensibiliser, nous informer de ce qui se trame dans notre dos, dans ton coin de pays, pendant qu'on s'inquiète d'autres choses ailleurs. Curieusement, ton billet ne me décourage pas, bien au contraire. Parce que tu t'en soucies réellement. Parce que d'autres sont venus ici te lire et s'en soucient également. Et qu'il y a des gens comme ce Monsieur Michaud qui connaît chaque baleine par son prénom et des centaines d'autres qui s'impliquent et s'acharnent à faire valoir leur point de vue qui n'est pas basé sur le pouvoir de l'argent mais sur l'amour de la nature, de la vie. (David Suzuki, Hubert Reeves, Richard Desjardins, Raôul Duguay, Roy Dupuis, Richard Séguin et combien d'autres, plus ou moins connus mais tout aussi impliqués).

Certains l'ont écrit, d'autres pas, certains font des films, d'autres marchent dans la rue ou en parlent dans leurs soupers d'amis, d'autres encore écrivent des billets sur des blogues comme on lance une bouteille à la mer, espérant que quelqu'un la trouve et en fasse quelque chose de bien. Tu auras su attirer notre attention sur les nouvelles menaces qui pèsent sur notre sort, comme sur celui des chevreuils, des baleines et tous les êtres vivants. Comment se fait-il que les Brigitte Bardot de ce monde ne se préoccupent pas de ça? Parce qu'il est plus facile de s'attaquer à des pêcheurs madelinots chasseurs de phoques pour protéger la ressource qui les fait vivre plutôt que de s'attaquer à des compagnies de prospection et d'exploitation des industries pétrolières et minières qui ont tous les pouvoirs conférés par l'argent?

Bien sûr que moi aussi, je m'insurge encore. C'est plus fort que moi. Parfois, je voudrais être plus insouciante que je ne le suis mais je n'y arrive jamais longtemps. C'est pas reposant...

Et pour terminer sur une note plus légère, en agrandissant ta carte géographique (merci, j'ai rêvé quelques minutes en la regardant) j'ai tellement bien compris « géographiquement » pourquoi mes grands-pères madelinots, pêcheurs de métier, allaient parfois pêcher au large d'Anticosti, pourquoi aussi il était naturel pour ces Madelinots d'aller s'établir en contingents pour fonder Havre-Saint-Pierre, Natashquan, Blanc Sablon et quelques villages nord-côtiers qui m'attirent tellement.

Merci de faire ta part, Jacks. Chaque petit pas dans la bonne direction compte beaucoup.

Jackss a dit…

Zoreilles, Lise, Capucine et Gaétan, n'eut été de vous, je crois que j'aurais fermé mon blogue. Une autre fois. Et oui, c'est fou mais il m'arrive encore de penser que mes cogitations n'intéressent pas grand monde.

Il est vrai que je prends beaucoup de choses à coeur comme si j'avais à m'en rendre responsable. Mais vous avez trouvé les bons mots pour me convaincre de faire mon humble part.

Lise,

C'est vrai que j'ai appris à aimer la Côte Nord comme ça se peut pas. Même si je sais que j'aurai à la quitter un jour, je me sens personnellement concerné quand on veut la dénaturer, la sacrifier à l'hôtel des profits.

Les vacances s'en viennent. Nous attendond beaucoup d'amis. Je vais m'acheter une autre caméra et raconter tout ce que je vois en textes et en images.

Jackss a dit…

Zoreilles

Pour moi, tu es une force de la nature. Tu fais corps avec elle. Tout ce que tu dis, il me semble que la Nature le dirait si elle pouvait parler. Elle le fait autrement. Et tu sais tellement lui servir d'interprête.

J'ai bien aimé l'allusion à toutes les Brigite Bardot de ce monde. C'est vrai que ces gens-là, les ONG, les Nations Unies, on dirait qu'il ne sont jamais là quand c'est le bon moment.

Les Madelinots, j'y pense presque tous les jours. Je les sens plus près que jamais. Je sais qu'ils sont de l'autre côté de l'Ile d'Anticosti que je vois à l'horizon. Et je comprends ta fierté d'y avoir de glorieuses racines.

Lise a dit…

Jacks,


je dois partir bientôt pour aller chez ma dentiste, après avoir pris deux petites pilules (ce que je viens de faire) sinon je serais incapable de m'y rendre.

Et je veux te te dire que ton écriture est importante pour ceux qui te lisent; le problème c'est le compteur et le palmarès, qui ne servent qu'à inquiéter les personnes sensibles et émotives.

Il y a plein de gens qui lisent des blogues sans jamais laisser de commentaires, mon cas à 80%, soit que je préfère rester invisible parce que ne me sentant pas à la hauteur, ou sachant que la personne ne me répondra pas, ou ignorera mon commentaire au dépens de quelques privilégiés. Et je ne nommerai pas de noms, c'est très personnel...

Mon espace personnel a été ouvert durant seulement quelques jours, et je me suis fait un plaisir, un vrai bonheur de répondre à chacun, ce que tu fais aussi Jacks. C'est ce qui s'appelle la réciprocité, mais si tu retournes lire ma réponse sur l'avant-dernier billet de Zoreilles, tu comprendras pourquoi pourquoi je l'ai fermé.

:-)

Et il n'y aura JAMAIS de compteur!

Éléonore a dit…

Je viens de lire ton billet et je vais le relire pour m'en imprégner. Je suis heureuse qu'il y aie des gens comme toi et d'autres pour nous informer de ce genre de situation qui peut nous mener à la catastrophe. J'ai justement parler des bayous de la Louisiane cette semaine avec mon conjoint, quelle tristesse. Moi qui aime ma Côte-Nord plus que bien des natifs je tiens à la garder belle et propre.
Merci pour ce billet.

Zoreilles a dit…

Ah c'est de toi que Lise parlait dans son commentaire chez nous? Cet hommage d'un ami... Je suis gênée, franchement, c'est trop d'honneur mais ça me fait chaud au coeur quand même!

Je voulais te dire merci, ton bel hommage, c'est du gaz d'avion pour moi, ça me fait voler très haut! C'est vrai que des fois on a l'impression de faire tout ça pour rien mais toutes ces bouteilles à la mer finissent par s'échouer quelque part et ça nous regaillardit pour un petit bout. Continue d'écrire ici, tu fais oeuvre utile. Je ne me passerais plus jamais de ton blogue. Et de ton amitié fidèle surtout.

Sur un autre sujet mais pas tant que ça, je voulais attirer ton attention sur le magazine L'Actualité du 1er juin, un grand reportage, « MINES, La révolte des régions » où l'on parle surtout de l'Abitibi et de la Côte Nord. Le propos est articulé, réaliste. J'achève de le lire.

En prime, tu y trouveras un article sur l'échange des maisons pour les vacances, « Chez nous, c'est chez vous... et vice versa! ». J'ai pensé à Laure et à toi en le lisant, parce que vous êtes les seuls que je connais qui avez déjà voyagé de cette façon.

Merci d'être là, d'être tombé amoureux de la Côte Nord, des Iles de la Madeleine, d'Anticosti, de l'Abitibi et du Québec tout entier. De la même façon qu'il faut s'aimer un peu soi-même pour mieux aimer les autres, ton enracinement très profond à l'Estrie te permet toujours d'apprécier chaque région du Québec et ses particularités.

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

J'irai voir le commentaire que tu as laissé sur la Place à Zoreilles. Peu importe ta situation, tu remarqueras que j'ai toujours un réel plaisir à te lire, avoir ton opinion. Comme tu as vu, je t'ai vite adoptée. Tu es un être authentique, jamais banale.

Et je comprends que la plupart des visiteurs ne laissent pas de message. C'est correct. On ne doit pas sentir d'Obligations. Indépendant de cette réalité, il y a moi. Je suis exigeant, sévère envers moi-même. Etj'aime avoir de l'imparct.

Actuellement, je suis en train de fabriquer deux autres tables avece des mécanismes pour les monter et les descendre à volonté. J'en ai fait 10 pour le bureau de ma fille. Je viens d'en faire un onzième. Mais j'en ai profiter pour m'en faire un.

J'aime travailler de mes mains, bricoler, jardiner, photographier parce qu'on voit le résultat.

Je ne suis peut-être pas bien fait, mais si je crois que ce que je fais n'a pas d'utilité pour personne, je perds l'intérêt. Il y a des gens qui font tout en fonction d'eux-mêmes. C'est correct. Ce sont souvent des gens très productifs. Je suis différent tout simplement.

Quant à toi, j'ai l'impression que tu fonctionnes sur le même mode que moi. Zoreilles aussi.

Jackss a dit…

Bonjour Éléonore,

Je suis heureux de t'ajouter à ma liste de gens qui vibrent pour la nature et la Côte-Nord. C'est rassurant de me rappeler que tu es de celle que la situation intéresse et inquiète à la fois.

Merci de me rappeler que j'ai presque le devoir de rapporter ce que je vois. J'ai la chance d'être dans une zone stratégique. Et ce qui se passe a tendance à se faire, en vase clos, en catimini. Quand une nouvelle devient connue du grand publique, il est souvent trop tard pour réagir. Et si on le fait, il y a peu d'appui. Ceux qui pourraient réagir ont trop d'intérêts financiers en cause pour être contre ce qui se brasse.

Jackss a dit…

Bonjour Zoreilles,

Toute la journée, j'ai voulu retourner sur ton blogue que j'ai dû lire trop rapidement. Je vais me reprendre c'est sûr. Ce que j'ai vu était touchant et passionnant. Je veux donc faire honneur au texte.

Mais la journée a été trop courte. J'ai deux tables en construction en plus de travailler sur le programme informatique que j'ai crée pour la clinique de ma fille Véro. Elle revient de Paris le 18 juin et s'attend à ce que le travail soit prêt. Et, en plus, il est déjà 23h57.

C'est fou ce que je temps passe. C'est pas juste. Et le pire, c'est qu'il y a 2 millions de barils de pétrole de plus dans la golfe du Mexique chaque jour.

Lise a dit…

Jacks,

tu écris que tu aimes avoir de l'impact, et c'est le cas. J'apprends toujours quelque chose quand je passe ici et souvent je suis amenée à voir les choses d'un point de vue auquel je n'avais pas pensé, ce qui est très stimulant pour les neurones.

:)

Avec Gaétan, Éléonore et toi la Côte-Nord n'est pas à plaindre pour ce qui est des blogueurs; je vous vois maintenant comme un trio indissociable malgré vos styles très différents. Une belle chimie!

Bonne journée Jacks!

Jackss a dit…

J'ai bien aimé ce que tu dis, Lise, sur la belle gang de la Côte Nord.

C'est agréable de savoir que tu trouves de l'intérêt sur ce que je découvre ici. Je comprends les gens d'ici qui ne veulent pas que ça change tout en voulant un développement qui rapporte.

Ce sera d'ailleurs l'objet de mon prochain billet... à moins qu'il arrive un événement inattendu qui me fasse bifurquer dans une autre direction.

delphinium a dit…

alors il ne faut pas fermer ce blog parce que même si il y a souvent les mêmes personnes qui viennent y laisser des commentaires, ces personnes lisent les billets, cogitent, laissent des messages et certainement en parlent autour d'elles et cela fait une petite étincelle d'espoir qu'il y ait encore des gens qui réfléchissent à la bonne marche de notre planète. J'en fais partie, j'espère. Tout ce billet me révolte, et le fait de savoir qu'il y a des Suisses qui sont derrière toutes ces saloperies me révolte aussi. Purée, pas de pétrole chez nous, alors on va voir chez les autres. Ce monde est mal foutu, je ne sais pas mais il y a des jours où j'ai envie de déposer les plaques puis après, je me dis, "mais mince", s'il y a quelque chose à faire, il faut le faire. Vous savez le métier que je fais, je milite moins dans l'écologie que dans le social mais même si je ne milite pas pour les cerfs, j'y pense quand même.
Aujourd'hui, j'ai assisté à des grands discours d'un de mes grands chefs qui gère le social dans mon canton, édifiant. Il est socialiste, heureusement... il expliquait pourtant qu'il devait parfois faire des concessions pour que certaines de ses idées soient acceptés dans le collège de ses collègues.

Ouf, encore des gens qui réfléchissent mais l'homme, au sens générique du terme, est-il donc si bête pour foutre en l'air sa planète, laisser des concitoyens sur le carreau et siffloter en partant en vacances régulièrement, en polluant tous les jours et en regardant tout s'écrouler petit à petit... Où est donc cette parcelle d'humanité?
Il y a des jours où je suis révoltée mais la révolte est un bon moteur je crois pour avancer.
Alors révoltons-nous, nous avons notre conscience pour nous et personne ne peut nous la prendre.

Je vous embrasse

Jackss a dit…

Bonjour Delphinium,

C'est bon de savoir que tu es encore là. Même discrète ta présence est fort appréciée.

Le hasard fait bien les choses. J'ai perdu l'habitude d'aller voir si j'ai des messages suite à mes anciens billets. Je n'ai pas d'avis automatique pour me prévenir. Je devrais.

Mais, pour une raison que j'ignore, je fais ce détour pour voir si quelqu'un était passé par là.

Ce que tu dis me réconforte. Tu as raison de me le rappeler. Chaque petit pas compte et il ne faut pas s'arrêter même si on ne voit pas toujours de résultats à nos humbles petits gestes. Je sens ton implication et je dis Bravo! L'être humain a besoin de ne pas se sentir seul. Et c'est un puissant moteur.

C'est incroyable tout ce chemin que nous avons fait depuis la nuit des temps.

NON AU PÉTROLE AU QUÉBEC a dit…

À ceux et celles qui désirent s'opposer à l'exploitation du pétrole et du gaz au Québec - une lettre au Premier Ministre Jean Charest

NON AU PÉTROLE AU QUÉBEC

http://www.facebook.com/event.php?eid=135729186447139&ref=mf

Non au pétrole et au gaz au Québec a dit…

2 pétitions très importantes à l'Assemblée Nationale pour nous protéger contre l'exploitation des hydrocarbures (pétrole et gaz) sur notre territoire.

Pétition :
Exploration et exploitation pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-849/index.html

Pétition :
Exploration et exploitation du gaz de schiste
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-909/index.html