samedi 6 février 2010

Apocalypse? : où?

Une nouvelle de dernière heure dont je viens de prendre connaissance sur le site de Prétégez-vous:
Le scandale de la pandémie H1N1
On annonçait l'apocalypse avec une pandémie sous enquête.

Pour combattre la pandémie, on recommandait un lavage de mains à n'en plus finir avec un gel anti-bactérien. Ce produit est payant pour les commerçants mais dangeureux.
Il faut se laver à l'eau. Détails ICI. Le lien se trouve dans la liste en bas.
Washington DC, USA
Tout est relatif. Pendant que les Américains qualifient d'apocalypse une simple tempête de neige, les Haïtiens cherchent encore leurs morts, transportent leurs blessés et réclament une simple toile comme abris de fortune.

Port-au-Prince, Haïti


Haïti m'a beaucoup aidé à réfléchir sur ce que je trouve le plus difficile à comprendre: la souffrance, la vraie. Je considère avoir fait un grand pas en voyant le courage et l'énergie du désespoir à l'oeuvre.

Somme toute, je crois que l'impossible est mainteant à portée de vue en Haïti, même s'il y a encore beaucoup à faire.

Prenez Cité-Soleil. 4000 brigands y sont revenus après que la prison se soit effondrée. Même dans leurs rêves les plus fous, ces bandits de grands chemins n'auraient pu imaginer pareil miracle diabolique. Leur idée: reprendre le contrôle de leurs anciens territoires. Dans le chaos le plus total, des citoyens sans moyens ont décidé de se prendre en main, s'organiser pour faire rêgner l'ordre. Malgré le fouilli, l'absence totale de plans d'action pour contrôler la rue, les résultats ont été spectaculaires à plusieurs endroits. L'épreuve a réveillé des forces latentes auxquelles peu de gens auraient pu croire.

Des manifestations très émouvantes nous ont donné de grandes leçons. Un journaliste de Radio-Canada lors d'un reportage dans l'enfer de Cité-Soleil a fait l'observation suivante: Savez-vous qu'est-ce que les enfants qui errent dans les rues aiment le plus? Ce qu'ils demandent le plus? Il a répondu: Qu'on leur donne la main. C'est ce que faisaient des travailleuses humanitaires de l'Ontario, ne parlant qu'anglais. Il fallait voir ces enfants leur prendre la main et exprimer du bonheur à le faire.

Stephen Harper, PM du Canada, serre la main à des enfants de Cité-Soleil. Sans trop vouloir faire de l'humour noir, je dirais qu'on aurait pu intituler cette photo, en se plaçant dans la peau des enfants: J'ai serré la main du diable.

Prendre un enfant par la main, le prendre dans ses bras, c'est souvent ce qu'il y a de plus émouvant.

Haiti Journal
Source: www.boston.com

16 commentaires:

Zoreilles a dit…

Tu abordes encore une fois tellement de sujets qui me tiennent à coeur... La famille, l'enfant, son bien-être, ce qu'il faut tirer de leçons et de conclusions à ce qui se passe en Haïti, etc.

Je m'attarderai, étrangement, aux bribes d'informations qui parviennent jusqu'à nous et au regard qu'on commence à poser bien timidement sur la pseudo pandémie de la grippe A (H1N1) parce que je viens de lire le dossier qu'on présente à ce sujet dans Protégez-vous.

Quand le professeur Fernand Turcotte, l'un des cofondateurs du Département de médecine sociale et préventive de l'Université Laval proclame : « J'ai le sentiment d'avoir été floué », imagine comment on se sent comme citoyen(ne).

L'OMS semble en ce moment porter tout l'odieux de cette psychose planétaire mais plus près de nous, au Canada, au Québec, des gens quand même bien intentionnés, je ne remets pas leur motivation en cause, devront aussi faire leur examen de conscience.

A-t-on sombré dans la peur panique trop rapidement? A-t-on suivi les « ordres » d'en haut les yeux fermés? A-t-on voulu prouver qu'on était des bons petits soldats qui mettaient à l'épreuve le réseau de la santé québécois (200 M $ plus tard) pour se voir coller des étoiles dans la marge de nos petits cahiers?

Bref, il faudrait maintenant que le débat ait lieu sur la place publique. Qui osera le faire? Qui aurait intérêt à le faire?

Jackss a dit…

J'ai toujours un plaisir fou à lire tes commentaires, Zoreilles

Je suis tout à fait d'accord sur le jugement que tu portes sur les bonnes intentions de nos élites du ministère de la santé et des services sociaux. J'ajouterai qu'il était préférable de trop paniquer que de ne pas assez réagir s'il y avait un risque même minime.

Le personnel des établissements de santé et des services sociaux ont fait un travail consciencieux avec un dévouement total. On a parfois oublié de féliciter sur qui étaient en première ligne. On a même trouvé le moyen de les blâmer à l'occasion.

Je suis tout à fait d'accord avec ta conclusion: Bref, il faudrait maintenant que le débat ait lieu sur la place publique. Qui osera le faire? Qui aurait intérêt à le faire?

Quand on a fait la revue de l'année 2009 au niveau santé et services sociaux, on a critique le Ministre de la Santé sur plusieurs aspects, mais on a dit qu'il fallait le féliciter pour la façon qu'il avait traité le dossier de la H1N1. Comme bilan, c'était pour le moins discutable.

J'ai même regretté de m'être fait vacciner ayant l'impression d'avoir joué le jeu d'une panique suspecte. Les médecins se contredisaient. On laissait chaque centre s'organiser à sa façon, de façon plus ou moins anarchique.

Personne n'a pris le leadership: le Ministre de la santé, Jean Charest, le responsable de la santé publique, et bien d'autres personnes intervenaient, changeait d'idée d'une journée à l'autre.

On invitait des catégories de citoyens à se rendre. Arrivés sur place, on les refusait. Des parents faisaient la file pendant des heures dans l'anxiété à plusieur reprises. S'il fallait compter le nombre d'heures perdues à cause de la désorganisation, on serait estomaqués.

Et les médias ont félicité le Ministre pour son beau programme!

10 février 2010 12:45

Lise a dit…

Comme toujours Jacks, tout ce que tu écris est tellement riche d'informations qu'il faut plusieurs lectures, afin de ne rien manquer. La panique autour du A(H1N1)ne m'a même jamais effleurée, et j'ai choisi de ne pas me faire vacciner, au risque de passer pour une asociale inconsciente du danger pour les autres.

Ce que tu dis à propos de la tempête de neige aux États-Unis, en comparaison avec la situation en Haĩti, est très vrai aussi.

Ça me dépasse toujours de voir à quel point des événements graves, des situations réellement dangereuses sont laissées dans l'ombre, balayées sous le tapis, alors que par ailleurs d'hypothétiques scénarios sont créés, ou nettement exagérés, dans le but d'alarmer les gens, et pourquoi? Dans le cas virus, il y avait de gros intérêts ($$$$) cachés, demain ce sera autre chose...

Jackss a dit…

Hello Lise!

Belle surprise! Tu as été mon premier sourire de la journée. En me levant ce matin, je suis venu voir sur mon blogue par curiosité si j'avais des messages. Et j'ai eu le bonheur de voir que tu étais passée.

Je suis sorti. Le temps était beau et chaud. Je me suis même permis une folie: sortir un instant en chemise. C'était confortable comme au printemps. Une cousine d'une compagne de travail de Laure a gagné un skidoo de luxe à l'émission Le Banquier en début de l'année. Elle n'a pas encore eu l'occasion de l'essayer.

Je viens de rentrer. Je suis revenu sur mon blogue. J'ai relu ton message et me revoilà.

J'ai bien aimé Ça me dépasse toujours de voir à quel point des événements graves, des situations réellement dangereuses sont laissées dans l'ombre, balayées (...) C'est tellement vrai! Je n'en revient jamais.

Ma grande fille a 34 ans aujourd'hui. Incroyable! Il me semble qu'il n'y a pas si longtemps que je me levais la nuit pour lui donner le biberon.

RAINETTE a dit…

Je crois aussi que la famille est très importante pour le développement de l'enfant. Et au risque de passer pour rétrograde, mon avis est que la mère au foyer ou sinon sans un travail à temps plein est ce qu'il y a de mieux pour le développement de l'enfant. Les garderies fabriquent des enfants qui manquent tellement d'attention ! Dès qu'on leur en manifeste, ils sont fous, ils en ont manqué beaucoup. Quand tu es à la garderie, avec plusieurs enfants, tu n'es pas toujours le centre d'attraction n'est-ce pas ?

Mariée depuis 35 ans, on n'a pas eu d'enfants par choix et on ne le regrette pas du tout et ce serait bien surprenant qu'on le regrette un jour.

J'ai hâte de connaître la suite Jackss, des parents séparés à l'époque où c'était rare, il me semble.

Jackss a dit…

Je suis heureux de te voir ici, Rainette

Tu touches des bons points: les premières années en contact continuel avec la mère, la possibilité réelle de conciliation travail-famille, le choix d'avoir des enfants. Très bonnes questions! J'ajouterais même que le coix d'avoir des enfants, c'est aussi accepter de mettre au monde un être humain qui devra inévitablment faire face à des souffrances pas toujours faciles pour lui et les parents.

Le rôle des garderies, voilà aussi tout un sujet à débattre. J'ai eu moins que ça, étant pensionnaire à plein temps à l'âge de 5 ans.

La relation que j'ai eu avec mes parents, ainsi que mes frères et soeurs, ça donne en effet beaucoup de matières à réflexion.

Lise a dit…

Bonjour Jacks,

bon anniversaire à ta grande fille alors (un jour en retard)!

Je lis toujours tes billets, et j'ai une longue liste de blogue que j'aime lire, mais n'en ayant pas moi-même (par choix comme dirait Rainette) je préfère être plus discrète pour ce qui est des commentaires.

Je suis le facteur qui fait sa tournée des maisons virtuelles mais laisse rarement des lettres;-)

Lise a dit…

...blogueS, avec un S. Je trouce mot tellement laid que je l'esquinte tout le temps!

Lise encore a dit…

..trouve ce mot... J'ai pas les oeils dans le même trou ce matin on dirait. Misère!!!

Jackss a dit…

Lise,

tu m'as bien fait rire ce matin. Et tu m'as eu. Royalement.

Avant de prendre connaissance de tes messages, j'étais bien content de lire que j'avais 3 nouveaux messages.

Si tu n'aimes pas le mot blogue, on pourrait le changer par blague ou plogue.

Éléonore a dit…

Le dossier de la grippe H1N1 je le suis depuis le début. Je suis une militante anti-vaccin, j'ai subi bien des rébuffades, surtout sur certains blogs ou de jeunes médecins oubliaient de faire la différence entre ominipraticien et omniniscient.

Ma référence et amie depuis quelques mois c'est Suzanne de http://www.resterenvie.com/blogue/
Elle suit tout cela (et plus) a la loupe au jour le jour. On trvail de moine.

On connait le site de Marc Girad depuis un moment et lui il dénonce cette FAUSSE pandémie depuis le début
http://www.rolandsimion.org/

Avec Suzanne on a même découvert qu'il y avait des gars de payer pour infiltrer les forums et blogs et faire du lobbying pro-vaccin !!!
On en a croisé sur son blog Poulpeman qui écrivait aussi sur le forum des sceptiques du québec (mais il est francais) jusqu'au moment ou on est tombé sur son CV pour découvrir qu'il travaille pour une pharmaceitique et qu'il écrivait sur des dizaines et dizaines de forums, toujours en défendant la vaccination.

Mon idée c'est qu'on a pass fini de découvrir à quel point on c'est fait avoir avec cette grippe !

Éléonore a dit…

Je me dois de réagir à ce passage "Je suis tout à fait d'accord sur le jugement que tu portes sur les bonnes intentions de nos élites du ministère de la santé et des services sociaux. J'ajouterai qu'il était préférable de trop paniquer que de ne pas assez réagir s'il y avait un risque même minime."

Que sait-on exactement du risque ? La Pologne est beaucoup plus densément peuplé que le Canada et ils ont refusé totalement la vaccination, donc logiquement il devrait ya avoir eu plus de cas chez-eux que chez-nous ...
Ben non, ils ont eu moins de cas que nous et moins de morts que nous...
Un des amis qui travaillent dans un hopital m'a dit que les gens ayant reçu le vaccin ont été PLUS malade que les autres et que lui même diabétique a refusé le vaccin et n'a rien attrappé...

Comme Zoreille je dis que le débat doit se faire, mais que Bolduc cesse de musoler les docteurs (oui les docs ont reçu la consigne de se taire, ce n,est pas une rumeur)

Éléonore a dit…

Un dernier petit mot sur la famille, ben moi aussi je crois à la famille à l'ancienne.

Pourquoi ? Parce qu'une cellule solide, stable, est une protection pour l'enfant, un ancrage. Des papis et des mamis, des tantes, des cousins, un sentiment d'appartenance, un soutien pour des parents brûlés, des bras pour consoler et bercer, des coeurs pour aimer.

De nos jours certains petits vont à 6 mois à la garderie, puis à 5 ans à la garderie scolaire du matin et du soir + à la marternelle temps plein, plus à la garderie du midi, y sont épuisés !

Ils ont connu des dizaines de gardiennes (technicienne en garderie), quelques garderies, parfois 2-3 écoles primaires, 2-3 déménagements, 2-3 pères, mais par contre connaissent pas leur grand-pères ou leurs grands-mères et ils ont des demis-frères, demis-soeurs à droite et à gauche mais ne sont pas très surs de les revoir un jour.

Pis ensuite, on ose nous dire que l'enfant s'adapte à tout... belles parôles de déculpabilisation à mon avis..

Bon je me calme lololol

Jackss a dit…

Go!Go!Go! Éléonore!

Je partage tes émois. Tu as la même réaction que j'avais au début.

Mais, il y a un mais. Comme tu le sais probablement, l'homme dans la maison doit faire preuve de soumission. Et Laure voulait que je me fasse vacciner.

Mais, on ne m'y reprendra plus. J'ai un frère psy qui donne des conférences à l'université Laval dont une sur les anti-dépresseurs. Il prépare un livre sur le sujet.

Éléonore a dit…

Tu pourras dire à la dame de la maison qu'ici mes enfants et moi n'ont jamais eu aucun vaccin depuis bel-lurette à la place exercice, chiropraticien en cas de besoin, fruit et légume, grand air et la santé est bonne.

D'ailleurs même le chien n'aura plus de vaccin protégez-vous avait fait paraitre une enquête il ya quelques années: les vaccins pour chien=inutile voire dangereux...

Éléonore a dit…

Bon ce billet je l'avais déjà lu, mais je l'ai relu avec plaisir.

je voulais te partager une chose que j,ai appris dans mon dossier sur Haïti, tu écris:

"Prenez Cité-Soleil. 4000 brigands y sont revenus après que la prison se soit effondrée"

J'ai appris que les autorités en Haïti avaient le plus grand mal a respecter les délais pour mettre en accusation et juger une personne. Que plusieurs personnes étaient donc mis en prison, mais jamais accuseé et jamais jugées, juste oubliées :(

Donc on ne peut dire 4000 brigands, mais bien 4000 évadés, et sur le lot, bien des innocents.