mardi 2 décembre 2008

Isa

Vous permettez que je fasse une petite pause ?

Je reviendrai au grand départ de mon père dans le billet suivant. Mais question de détendre un peu l'athmosphère je voudrais vous présenter une bonne amie à moi: Zoreilles. Elle a un billet présentement où elle parle du temps où elle était écrivaine publique. Vous pouvez y avoir accès sur le lien suivant: Zoreilles, écrivaine publique. Il y a quelque chose qui m'émeut et m'émerveille dans cette expérience.

Zoreilles et moi, nous nous sommes connus comme animateurs de forum de discussion pour Bell Sympatico. Ce fut une très belle expérience, une complicité unique. Elle nous avais reçus en vacances dans son domaine de rêve au bord du Lac Dufaut.

C'est là que nous avions fait connaissance d'Isa, le plus jeune écrivaine du Québec, peut-être même du Canada. Cette visite nous réchauffe encore le coeur. Voici la pochette du livre d'Isabelle, et la dédicace qu'elle nous avait adressée.


7 commentaires:

Âme Tourmentée a dit…

Ahhhh joli!!!

Ça mets du soleil dans une journée grise cette démonstration d'amitié!

-xxx-

Courrier Noir .... a dit…

Bonsoir Jacks,
J'ai lu ton article mais une chose a captivé mon esprit c'est la pause que tu fais, alors j'espère que tu vas bien, dans quelques jours, une autre postière avec ou sans ailes sonnera chez toi. Je t'embrasse très fort, ne reste pas longtemps sans donner de tes nouvelles et embrasse fort ta rose (ton âme soeur pour moi).
Sueanne

Zoreilles a dit…

Que c'est touchant de revoir tout ça... Sa petite frimousse n'a pas tellement changé, tu sais! Elle a 22 ans maintenant, tellement amoureuse, elle deviendra maman sous peu... Elle avait 8 ans au moment de la publication de son livre. Son éditeur disait qu'elle était la plus jeune auteure à avoir publié dans le monde, il a voulu la faire reconnaître comme un des records Guiness mais finalement, après des recherches de Guiness, un petit Arabe de 7 ans avait publié un recueil de poèmes sur le Coran. Son éditeur était bien déçu! Il lui a fait faire une sculpture avec l'inscription : « Isabelle Rivest, la plus jeune auteure en Amérique du Nord ».

Elle signait tous les textes et les illustrations de son livre. Le dessin qu'elle avait choisi pour la page couverture m'avait touchée : Un bateau, la mer et le drapeau acadien stylisé, avec son étoile...

J'ai souri en revoyant sa petite dédicace à votre endroit, elle ne maîtrisait même pas encore l'écriture en lettres attachées... Mais elle savait résumer l'essentiel, que vous êtes, Laure et toi, « super gros sympathiques ».

Merci, tu m'as revivre un beau moment.

Jackss a dit…

@Âme tourmentée
La vie nous fait en effet parfois des petits sourires. Je trouve celui-là bien beau.

@Sueanne,
Être ton âme soeur me plait à souhait. C'est un bien beau cadeau en soi que j'accepte volontiers. C'est gentil.

Je fais un temps d'arrêt parce que, après avoir lu le billet de Zoreilles écrivain public, je trouvais que le mien s'insérait bien au sien.

Je dois avouer cependant que les souvenirs que je relate remuent bien des émotions partagées par ma famille. Tu as de bonnes antennes, Sueanne.

Je brassage d'idées que le récit m'amène à faire m'est tout de même très bénéfique. Et j'ai le goût de partager ce que j'en retire.

Jackss a dit…

Zoreilles,

Tu as raison d'en être fière, Zoreilles. Il y a de ces moments dans la vie qui sont comme des cadeaux du ciel bien mérités. Et celui-là en est un. Savoir en profiter, c'est une façon de se remercier le ciel et apprécier ce que l'on en a fait.

Ton père t'a donné beaucoup d'amour, beaucoup de sagesse et une façon de voir la vie qui transcendre tes écrits. Et toi, avec le même amour et la même finesse, tu l'as redonné à ton tour.

La dédicace d'Isa m'a fait sourire aussi. Tout le coeur qu'un enfant peut mettre dans ses textes et ses images, c'est touchant.

Lise a dit…

Jackss,

quel bel hommage rendu à Zoreilles, et à Isa il va sans dire. Une amitié qui résiste au temps c'est un vrai cadeau de la vie. Et Zoreilles est toujours une écrivaine publique selon moi, le plus beau métier du monde !

C'est touchant ce texte, et j'ignore pourquoi au juste, mais le dessin naïf et la dédicace d'Isa m'ont mis la larme à l'oeil. Vieille braillarde !!!

Jackss a dit…

Bonjour Lise,

Tu ne pouvais mieux dire. La force de l'amitié qui résiste au temps, le charme de la dédicace d'Isa, il y a de quoi donner de belles émotions. Tu l'as si bien exprimé. Ça m'a réchauffé le coeur.

Un enfant qui dessine pour faire plaisir, c'est un geste unique empreint d'une générosité aussi naïve que vraie.